Au Conseil de l’Europe, l’exposition ‘Le peuple, le livre, la terre’
Rechercher

Au Conseil de l’Europe, l’exposition ‘Le peuple, le livre, la terre’

Si les institutions européennes sont pour les Israéliens et les Palestiniens un champ de bataille comme un autre, Israël vient d'y remporter une petite victoire symbolique

Assemblée plénière du Conseil de l'Europe (Crédit : Wikipédia
Assemblée plénière du Conseil de l'Europe (Crédit : Wikipédia

Le conflit israelo-palestinien a pris l’habitude de se prolonger, diplomatiquement parlant, dans les couloirs des institutions internationales de l’ONU, de l’Unesco et de l’Union européenne.

Et c’est au Conseil de l’Europe que le trio Crif Alsace associé au Centre Simon Wiesenthal et au Bnai Brith a inauguré le 23 octobre dernier une exposition en forme de pied-de-nez à la résolution votée en octobre 2016 à l’Unesco.

Les intentions de l’exposition « Le peuple, le livre, la terre, 3 500 ans de relations entre le peuple juif et la terre sainte » sont explicites dans le titre : répondre à la résolution (deux résolutions relativement similaires en fait) votée un an plus tôt à l’Unesco reniant les liens entre le mont du Temple et les spiritualités juive et chrétienne.

« Ce sont 42 pays sur 47 membres du Conseil de l’Europe qui ont accepté de parrainer cette exposition, est-il expliqué sur le site du Crif. Ses vingt-quatre panneaux retracent l’histoire juive et le lien particulier qui lie le peuple juif à la terre d’Israël et à Jérusalem. Co-organisé par l’UNESCO, son objet est de rétablir la réalité et la force de ces liens après les votes de motions contestées des pays membres du comité exécutif de l’Unesco ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...