Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Audiences : des aides du Premier ministre fustigent la procureure absente

Une source proche du Premier ministre a estimé que l'absence de Liat Ben Ari était "simplement scandaleuse" ; des sources du ministère de la Justice reconnaissent une "erreur"

Liat Ben-Ari. (Capture d'écran : YouTube)
Liat Ben-Ari. (Capture d'écran : YouTube)

Le procureur qui a dirigé les trois dossiers pour corruption contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été vivement critiqué jeudi après son départ en vacances – manquant ainsi les procédures judiciaires de pré-inculpation.

Une source proche de Netanyahu a indiqué que Liat Ben-Ari, en prenant des vacances familiales cette semaine – au troisième et quatrième jour des audiences de pré-inculpation du Premier ministre – avait donné l’impression qu’elle avait d’ores et déjà décidé de l’issue de ces dernières, ne s’inquiétant guère de ne pas y participer. Le ministère de la Justice a pris sa défense mais une source a reconnu que son départ avait montré une erreur de jugement.

Les audiences représentent la dernière occasion donnée à Netanyahu de dissuader le procureur-général Avichai Mandelblit de l’inculper pour fraude et abus de confiance dans trois dossiers, et pour pots-de-vin dans l’un d’entre eux. Mandelblit avait émis un acte d’inculpation au mois de février.

« On dirait bien qu’elle a déjà fait son opinion – et qu’elle est ensuite partie », a indiqué un aide de Netanyahu devant les caméras de la Treizième chaîne. « C’est elle qui prendra en charge le dossier s’il finit devant le tribunal et elle doit en connaître chaque nuance. Cette décision de partir en vacances est tout simplement scandaleuse. »

Le procureur-général Avichai Mandelblit arrive au siège du ministère de la Justice, le 2 octobre 2019 (Crédit : Noam Rivkin Fenton/Flash90)

Une source du ministère de la Justice a reconnu que la décision prise par Ben-Ari de ne pas décaler ses vacances « donne le sentiment d’être inappropriée, de manquer de respect, et montre un manque de sensibilité à l’égard du public ».

« Après tout, il s’agit du procureur dont le rôle a été central, qui a accompagné l’affaire et dont l’expertise sur les preuves et les témoignages est la plus grande », a ajouté cette source.

Une autre source a confié à la Treizième chaîne que son départ était « une erreur de jugement ».

Toutefois, les responsables du bureau du procureur d’Etat ont pris la défense de Ben-Ari, un officiel – qui n’a pas été identifié – disant à la Treizième chaîne que cette dernière est « un procureur incroyablement assidu qui n’a pas pris de vacances depuis longtemps et qui n’arrête pas de travailler ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.