Autriche : Arrestation d’un rappeur néo-nazi en lien avec l’attentat de Halle
Rechercher

Autriche : Arrestation d’un rappeur néo-nazi en lien avec l’attentat de Halle

Le renseignement autrichien tentait depuis des mois de démasquer cet homme, dont un morceau avait été utilisé comme bande-son dans l'attentat de Halle en 2019

Illustration : Un tatouage néo-nazi lors d'un rassemblement à Newnan, en Géorgie, le 21 avril 2018. (Crédit : AP Photo/David Goldman)
Illustration : Un tatouage néo-nazi lors d'un rassemblement à Newnan, en Géorgie, le 21 avril 2018. (Crédit : AP Photo/David Goldman)

Un activiste d’extrême-droite accusé de diffuser des chansons néo-nazies, dont l’une a été utilisée par l’auteur d’une attaque antisémite mortelle en Allemagne, a été placé en détention, a annoncé le gouvernement autrichien mardi.

« Le suspect a été arrêté sur ordre du ministère public de Vienne et transféré » en prison à la suite d’une perquisition le 20 janvier, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le renseignement autrichien tentait depuis des mois de démasquer cet homme. Un de ses titres avait été utilisé comme bande-son dans un attentat au cours duquel un terroriste avait abattu deux personnes à Halle (est) en octobre 2019.

L’activiste, qui réside en Carinthie (sud), est poursuivi pour production et diffusion d’idées nazies et incitation à la haine. « Les paroles de ses chansons glorifient le national-socialisme et sont antisémites, racistes et xénophobes », écrit le ministère.

Au cours de la perquisition, des disques durs, des armes, un drapeau militaire du IIIe Reich, des objets nazis et une console de mixage ont été saisis.

Le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer au Conseil des ministres du 8 janvier 2020 au ministère fédéral des Finances. (Crédit : BKA / CC BY 2.0)

« La lutte contre l’extrémisme de droite relève de notre responsabilité historique », a commenté le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer, cité dans le communiqué.

Sous couvert d’anonymat, le suspect appelait depuis 2016, en utilisant le pseudonyme de « Mr. Bond », les membres de forums néo-nazis à commettre des attentats terroristes.

Sur des forums en ligne basés aux États-Unis, le rappeur a comparé le tireur de Christchurch, qui a tué 51 personnes dans une mosquée néo-zélandaise en 2018, à un saint et a traduit en allemand son manifeste raciste.

L’apologie de l’idéologie nazie est un délit pénal en Autriche, pays où est né Adolf Hitler.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...