Rechercher

Ayelet Shaked sera la troisième ministre israélienne à se rendre au Maroc

La ministre de l’Intérieur rencontrera de hauts responsables et évoquera un accord visant à faire venir des ouvriers de la construction et des infirmières en Israël

La ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, à son arrivée pour une réunion du Conseil des ministres à Jérusalem, le 15 mai 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, à son arrivée pour une réunion du Conseil des ministres à Jérusalem, le 15 mai 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked se rendra lundi au Maroc en visite diplomatique et sera ainsi le troisième ministre du gouvernement à effectuer le déplacement, a annoncé dimanche son cabinet dans un communiqué.

Selon ce communiqué, Shaked devrait rencontrer le ministre marocain de l’Intérieur, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Planification, le ministre de l’Economie ainsi que d’autres hauts responsables du royaume, qui a normalisé ses relations avec l’Etat juif en 2020.

Elle entend faciliter la coopération bilatérale avec Rabat, afin de faire venir des travailleurs marocains en Israël, très en demande de main d’œuvre dans la construction et le secteur des soins infirmiers.

« Nous sommes certains que cette coopération avec les Marocains nous permettra d’améliorer le marché du logement et mieux accompagner la population âgée en Israël », indique le communiqué.

Shaked espère également promouvoir les liens civils et mettre en évidence les relations historiques entre les Marocains et le peuple juif.

Ce voyage fait suite à la visite du ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, dans le royaume d’Afrique du Nord en août dernier et à celle du ministre de la Défense, Benny Gantz, en novembre, pour la signature d’un accord de coopération historique en matière de défense.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, avec son homologue marocain Abdellatif Loudiyi, après la signature d’un protocole d’accord entre les deux pays, dans les locaux du ministère marocain de la Défense à Rabat, le 24 novembre 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)

Les relations entre les deux pays ont été rompues au début de la deuxième Intifada en 2000, après s’être brièvement réchauffées dans les années 1990 à la faveur du processus de paix d’Oslo avec les Palestiniens.

Les relations diplomatiques ont repris en 2020 dans le cadre des accords d’Abraham promus par le président américain de l’époque, Donald Trump. Dans le cadre de cet accord, Washington a reconnu la souveraineté marocaine sur le territoire contesté du Sahara occidental. Dans ce même cadre, Israël a normalisé ses relations avec les Émirats arabes unis et Bahreïn et, en principe, avec le Soudan, bien que la situation politique turbulente de ce pays ait rendu difficile la signature d’un accord formel entre les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...