Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Baharav-Miara à Netanyahu : Ben Gvir bloque le transfert de terroristes palestiniens

Suite à la demande de fermeture de Sde Teiman, l'armée s'est engagée à transférer tous les détenus à l'IPS, qui relève de l'autorité du ministre de la Sécurité nationale

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Des terroristes palestiniens, les yeux bandés, capturés dans la bande de Gaza, dans un centre de détention de la base militaire de Sde Teiman, dans le sud d'Israël, à l'hiver 2023. (Crédit : Breaking The Silence via AP)
Des terroristes palestiniens, les yeux bandés, capturés dans la bande de Gaza, dans un centre de détention de la base militaire de Sde Teiman, dans le sud d'Israël, à l'hiver 2023. (Crédit : Breaking The Silence via AP)

La procureure générale Gali Baharav-Miara a indiqué au Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans une missive envoyée mercredi, que le ministère de la Sécurité nationale, dirigé par Itamar Ben Gvir, chef du parti d’extrême droite Otzma Yehudit, empêchait le transfert des derniers terroristes palestiniens détenus dans le centre de détention de Sde Teiman vers l’Administration pénitentiaire israélienne (IPS).

À la suite d’un recours déposé devant la Haute Cour de justice par des groupes de défense des droits de l’Homme exigeant la fermeture de Sde Teiman, des rapports ayant fait état de graves abus dans l’établissement, l’armée israélienne s’est engagée devant la Cour à transférer tous les détenus sous la garde de l’IPS, qui relève de l’autorité du ministre de la Sécurité nationale.

Ben Gvir a insisté sur le fait que les prisons de l’IPS sont surpeuplées et qu’il n’y a plus de place pour accepter les terroristes du Hamas détenus à Sde Teiman.

« Ces derniers jours, il est devenu évident que le ministère de la Sécurité nationale a pratiquement interrompu la progression des efforts menés par le Conseil de sécurité nationale pour mettre en œuvre les solutions nécessaires », a déclaré Baharav-Miara à Netanyahu dans une lettre envoyée mercredi.

« S’il n’est pas possible d’informer la Haute Cour dans un avenir immédiat que l’installation [Sde Teiman] a été restaurée dans sa fonction précédente, comme convenu par le Conseil de sécurité nationale, cela aura des conséquences très sérieuses et étendues », a-t-elle averti, sans toutefois préciser lesquelles.

Les organisations à l’origine du recours ont affirmé que les sévices physiques infligés aux terroristes détenus à Sde Teiman, officiellement qualifiés par Israël de combattants, et les mauvaises conditions de leur incarcération pourraient constituer des crimes de guerre.

Fin juin, la Haute Cour a ordonné à l’État de l’informer des conditions actuelles de détention des prisonniers restants, notamment en ce qui concerne leur alimentation, leurs soins de santé et leur hygiène.

Selon le bureau de la procureure générale, 124 personnes sont toujours détenues à Sde Teiman, sur les quelque 1 400 combattants qui y avaient été incarcérés à l’origine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.