Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Baharav-Miara fustige le procureur général de la Cour pénale internationale

La procureure générale explique que les allégations de Karim Khan ne tiennent pas compte de "l'indépendance avérée" du système judiciaire israélien

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

La procureure générale Gali Baharav-Miara s'exprimant lors d'une conférence à l'Université de Haïfa, le 15 décembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
La procureure générale Gali Baharav-Miara s'exprimant lors d'une conférence à l'Université de Haïfa, le 15 décembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

La procureure générale Gali Baharav-Miara a directement critiqué lundi le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Karim Khan, affirmant que son enquête sur les actions d’Israël n’était pas compétente, que sa demande de mandats d’arrêt contre le Premier ministre et le ministre de la Défense était « sans fondement » et que le système judiciaire israélien et les agences chargées de l’application de la loi examinaient toute suspicion d’action illégale.

« La décision du procureur ignore, entre autres, le fait que le système judiciaire israélien a prouvé son indépendance dans le passé, son impartialité et son engagement envers les valeurs de vérité et de justice », a déclaré Baharav-Miara lors d’une conférence de l’Association du barreau israélien (IBA) qui se tenait ce lundi à Eilat.

« Nous n’hésitons pas à appliquer la loi à toute personne, même aux chefs de l’armée et de l’État, s’il existe des soupçons fondés de violation de la loi. Nous examinons et examinerons minutieusement les soupçons d’actions illégales. Nous n’avons pas besoin d’aide extérieure pour clarifier les soupçons d’activités criminelles. »

La procureure générale a également souligné que l’armée israélienne menait actuellement des enquêtes criminelles concernant d’éventuelles violations de la loi pendant la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

« Les États qui ont créé la Cour [CPI] l’ont considérée comme un outil permettant de faire face à des situations où il n’y a ‘ni loi ni juge’. Ce n’est pas notre situation », a-t-elle poursuivi.

« Les mesures prises par le procureur de la CPI contreviennent à l’idée judiciaire de base sur laquelle la Cour a été fondée, le principe de complémentarité. »

Baharav Miara a également déclaré que « toute personne intelligente qui regarde directement la réalité sait que les défis de la lutte contre le Hamas sont sans précédent », tout en rappelant que le groupe terroriste palestinien non seulement viole le droit international mais aussi « abuse de manière manipulatrice de l’engagement d’Israël à respecter ces règles ».

Elle a insisté sur le fait que Tsahal opère conformément aux lois de la guerre, ce qu’elle décrit comme une position « non pas de faiblesse mais plutôt de force, la force morale de l’État juif et démocratique ».

La procureure générale a également dénoncé les procédures de la Cour internationale de justice (CIJ), déclarant que l’allégation de l’Afrique du Sud selon laquelle Israël commettait un « génocide » était « scandaleuse » et constituait une « utilisation cynique et illégitime des procédures de la Cour ».

Elle a également qualifié la plainte de l’Afrique du Sud de « sans fondement » et de « déformation totale du concept de génocide ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.