Israël en guerre - Jour 257

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Bar Shechter, 32 ans : DJ au festival Supernova, qui croyait au pouvoir de la musique

Assassiné par les terroristes du Hamas alors qu'il fuyait la rave-party le 7 octobre

Bar Shechter (Autorisation)
Bar Shechter (Autorisation)

Bar Shechter, 32 ans, originaire de Katzir, a été assassiné par des terroristes du Hamas alors qu’il fuyait le festival de musique Supernova le 7 octobre.

Bar, qui se fait appeler Syloopo, a joué l’un des premiers sets de la rave du désert, le deuxième à se produire sur la « scène champignon » après Matan Elmalem, dit DJ Kido. Après avoir terminé son set vers minuit et demi, il est resté pour écouter les autres artistes au fur et à mesure que la nuit avançait. Lorsque les tirs de roquettes ont commencé, il a pris sa voiture et s’est dirigé vers le nord, mais il a été abattu par des terroristes du Hamas à proximité du carrefour Mefalsim, selon un éloge funèbre publié sur le site web de l’Institut national d’assurance (Bituah leumi).

Il a été enterré dans le cimetière de Shaar Menashe, non loin de Katzir, dans le nord, le 11 octobre. Bar laisse dans le deuil sa femme, Yaara, ses deux enfants, Sol, 8 ans, et Rom, 11 mois, ainsi que ses parents, Sabine et Arie, et son frère Carmel.

Bar travaillait comme déménageur, mais sa véritable passion était la musique, qu’il a pratiquée pendant de nombreuses années, notamment en tant que DJ lors d’événements et en enregistrant ses propres morceaux. Lors de ses funérailles, alors que ses proches pelletaient la terre sur sa tombe, se jouait en musique de fond l’un de ses morceaux de trance.

Son ami Itai Guedj a écrit sur Facebook qu’il n’arrivait pas à accepter la nouvelle : « Je n’y crois pas, tu es allé jouer ta musique dans une rave-party » et tu n’es pas revenu.

« La chose la plus forte dont je me souvienne de toi, c’est ton rire », a-t-il ajouté.

« Dans les moments difficiles, tu savais te relever et briller. J’ai tellement ri avec toi, tellement de vérité sortait toujours de ta bouche, tellement d’amour dans ton cœur. Cela n’a pas de sens que tu ne sois pas là. Cela fait tellement mal. »

Sa femme, Yaara, a déclaré à Haaretz que Bar « était une personne extraordinaire… très sociable – acceptant tout le monde. Il avait des liens avec toutes sortes de personnes d’âges différents ».

Elle a déclaré qu’il était également « un père extraordinaire », tant pour leur fils commun que pour sa fille de 8 ans née d’une première union, « c’était un père très présent et impliqué, vraiment attentif. Il prenait toujours soin des enfants et de tous ceux qu’il aimait ».

Son véritable amour, dit-elle, était la musique, et « il aimait les styles de transe comme le ‘dark’ et le ‘tech’, qui se caractérisent par un rythme très rapide. Mais il aimait aussi la ‘musique de forêt’, qui incorpore les sons de la nature’.

Dans un message posté sur Facebook plusieurs semaines après sa mort, Yaara a écrit un poème à « mon battant », celui qui « portait un uniforme avec un sourire, des yeux bienveillants et une étreinte… qui utilisait une musique joyeuse et une lumière enveloppante et partait au combat ».

« Mon battant ne croyait pas en la justice, parce qu’il n’y en a pas – s’il y en avait une, il serait encore là », a-t-elle écrit. « Mon battant croyait en la vie, il croyait que la lumière et l’obscurité existent, également, côte à côte. Mon battant était un professeur, et si nous l’écoutons, nous apprendrons, nous nous développerons, nous nous épanouirons, et peut-être que nous aimerons. Mais ce qui est sûr, c’est que si nous continuons à l’écouter, nous pleurerons, puis nous rirons, et nous vivrons tout simplement. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.