Rechercher

Barrière de sécurité : Un véhicule d’ingénierie ciblé par des tirs palestiniens

L'attaque n'a fait aucun blessé ; le véhicule ait été endommagé ; Tsahal a lancé une chasse à l’homme pour retrouver les suspects

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un véhicule d'ingénierie appartenant au ministère de la Défense endommagé par des tirs le long de la barrière de sécurité dans le nord de la Cisjordanie, le 13 septembre 2022. (Crédit : Autorisation)
Un véhicule d'ingénierie appartenant au ministère de la Défense endommagé par des tirs le long de la barrière de sécurité dans le nord de la Cisjordanie, le 13 septembre 2022. (Crédit : Autorisation)

Un véhicule d’ingénierie du ministère de la Défense travaillant le long de la barrière de sécurité du nord de la Cisjordanie a essuyé des tirs mardi matin, a déclaré l’armée.

Selon Tsahal, le véhicule était sur place afin de procéder « à des travaux de maintenance » près de la ville palestinienne de Jalamah.

En juin, le ministère de la Défense a commencé à renforcer une section de la barrière dans le nord de la Cisjordanie après une série d’attaques terroristes meurtrières commises par des Palestiniens entrés illégalement en Israël plus tôt dans l’année.

L’attaque de mardi n’a fait aucun blessé. Le véhicule a été endommagé.

Selon le radiodiffuseur public Kan, une quarantaine de douilles ont été retrouvées dans la zone.

Tsahal a déclaré avoir lancé une chasse à l’homme pour retrouver les suspects.

Début des travaux de construction pour rénover une section de la barrière de sécurité en Cisjordanie, le 21 juin 2022. (Crédit : Ministère de la Défense)

Une vidéo fortement modifiée circulant sur les réseaux sociaux palestiniens prétend montrer le moment de l’attaque par des membres du groupe terroriste de la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa. Il n’a pas été possible de prouver si cette vidéo provenait, ou non, de l’attaque perpétuée mardi.

Cette fusillade est survenue en pleine recrudescence des violences en Cisjordanie, en particulier dans les villes de Naplouse et de Jénine, dans le nord du pays.

Les troupes israéliennes ont été la cible de tirs répétés lors de raids nocturnes en Cisjordanie, dans le cadre d’une opération menée depuis des mois contre les terroristes palestiniens.

L’armée a lancé cette opération après une série d’attentats meurtriers qui ont fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai.

Plus de 2 000 suspects ont été arrêtés depuis le début de l’année, selon l’agence de sécurité du Shin Bet.

Lors de raids menés mardi à l’aube, les troupes ont arrêté cinq Palestiniens recherchés, ce qui a donné lieu à de violents incidents dans certaines zones, a indiqué Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...