Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Ben Gvir va poursuivre en justice le groupe anti-gouvernement « Frères d’armes »

Le ministre de la Sécurité nationale - qui n'a pas été appelé sous les drapeaux en raison de ses activités ultra-nationalistes - demande 10 M de NIS de dommages et intérêts

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors de la cérémonie du de Yom HaAtsmaout de la police israélienne, à Jérusalem, le 20 avril 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors de la cérémonie du de Yom HaAtsmaout de la police israélienne, à Jérusalem, le 20 avril 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a envoyé vendredi une lettre informant un important groupe de protestation anti-gouvernement qu’il avait l’intention de le poursuivre en justice pour avoir prétendu qu’il s’était soustrait au service militaire.

Dans une lettre adressée au groupe « Frères d’armes », Ben Gvir a déclaré que cette affirmation était « un mensonge éhonté » et qu’il demanderait 10 millions de shekels de dommages et intérêts.

Ben Gvir, chef du parti Otzma Yehudit, n’a jamais effectué son service militaire obligatoire, l’armée israélienne ayant refusé de l’enrôler précisément à cause de ses activités ultra-nationalistes dans sa jeunesse, avant qu’il n’atteigne l’âge de l’enrôlement, bien qu’il explique dans la lettre qu’il a fait campagne pour être enrôlé malgré ce refus.

Le groupe « Frères d’armes », dont les membres sont des soldats réservistes, est l’un des nombreux groupes qui organisent des manifestations contre la politique du gouvernement, notamment contre le projet de réforme radicale du système judiciaire qui, selon ses détracteurs, affaiblira le caractère démocratique d’Israël.

Récemment, le groupe a mené une campagne publicitaire comprenant une affiche montrant Ben Gvir ainsi que d’autres ministres du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui n’ont pas servi dans l’armée, ou seulement pendant une courte période.

L’affiche portait le slogan « La coalition des évadés de Netanyahu ».

L’avocat Ishaï Gispan, qui représente Ben Gvir, a écrit dans la lettre de notification : « Vous avez publié une campagne mensongère contre mon client ».

Il a ajouté que Ben Gvir avait fait une grève de la faim pour tenter d’être accepté dans l’armée, bien qu’il n’ait finalement pas servi.

En plus de la compensation, Ben Gvir demande à « Frères d’armes » de retirer immédiatement la campagne et de présenter des excuses sur toutes les plate-formes où elle a été publiée.

Ben Gvir se décrit comme un disciple du rabbin extrémiste Meïr Kahane, un ancien membre de la Knesset dont le parti Kach a été interdit et déclaré groupe terroriste dans les années 1980, tant en Israël qu’aux États-Unis. Comme feu Kahane, Ben Gvir a été condamné dans le passé pour avoir soutenu une organisation terroriste, bien qu’il affirme être devenu plus modéré ces dernières années.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.