Rechercher

Bennett : Israël a le « devoir moral » de servir de médiateur entre Moscou et Kiev

Le Premier ministre israélien a déclaré lors de la réunion hebdomadaire de son gouvernement à Jérusalem qu'il faut "tout tenter" même si les chances de réussite sont minces

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le président russe President Vladimir Poutine. (Montage/AP)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le président russe President Vladimir Poutine. (Montage/AP)

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé dimanche que ses efforts de médiation dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine étaient « un devoir moral » même s’il y avait peu de chances de réussite.

M. Bennett a tenu ces propos lors de la réunion hebdomadaire de son gouvernement à Jérusalem, quelques heures après rencontre à Moscou avec le président Vladimir Poutine, un déplacement à Berlin et des appels téléphoniques avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Même s’il y a peu de chances de réussite, tant qu’il y a une ouverture et que nous avons accès aux deux parties et la capacité (d’agir), je vois comme un devoir moral de tout tenter », a affirmé le Premier ministre israélien.

« Tant qu’il reste un espoir, nous devons faire des efforts et il est peut-être encore temps d’agir », a-t-il ajouté.

M. Bennett a ajouté qu’il ne donnerait pas plus de détails sur les discussions avec les deux protagonistes.

Le Premier ministre israélien s’est envolé samedi pour Moscou où il a rencontré Vladimir Poutine pendant « environ trois heures », selon ses services. Il s’agissait de la première visite en Russie d’un dirigeant étranger, liée à l’invasion russe de l’Ukraine lancée le 24 février.

Il s’est ensuite entretenu au téléphone avec Volodymyr Zelensky avant de se rendre à Berlin pour rencontrer le chancelier Olaf Scholz.

Le Premier ministre Naftali Bennett arrive en Allemagne pour une réunion avec le chancelier Olaf Scholz, le 5 mars 2022. (Crédit : bureau du Premier ministre)

Le bureau de M. Bennett a précisé dimanche matin qu’il s’était entretenu trois fois au téléphone ces dernières 24 heures avec Volodymyr Zelensky, un Juif qui dit avoir de la famille en Israël.

Récemment, ce dernier avait publié un message en hébreu sur les réseaux sociaux pour appeler les juifs dans le monde à se mobiliser contre l’invasion russe. Il avait aussi reproché son inaction à M. Bennett qui a évité de condamner l’invasion russe en soulignant les liens solides unissant Israël à Moscou et à Kiev.

Dimanche, Zelensky a remercié Israël pour son soutien dans une allocution télévisée dimanche, sans faire mention du voyage du Premier ministre Naftali Bennett à Moscou lors duquel il a rencontré le président russe Vladimir Poutine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une allocution vidéo publiée sur Facebook, le 2 mars 2022. (Capture d’écran)

« Je suis reconnaissant envers Israël pour son soutien à l’Ukraine », a déclaré Zelensky, selon une traduction de Sky News. « Nous avons besoin du soutien de tous les pays et nous parlons du soutien dont nous avons besoin maintenant et de la manière dont nous allons coopérer à l’avenir après la guerre. »

Zelensky a dit s’être entretenu samedi avec le président américain Joe Biden et le Premier ministre australien Scott Morrison.

« Chaque soir, je parle aux dirigeants d’organisations internationales dans différents pays », a-t-il dit. « Ces conversations renforcent notre confiance. »

M. Bennett, un juif religieux, ne conduit pas d’affaires officielles pendant le Shabbat, le jour de repos hebdomadaire juif samedi, sauf dans des circonstances extraordinaires.

Selon le bureau du Premier ministre, Israël se prépare à « une vague d’immigration importante ».

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a déclaré que 2 034 réfugiés ukrainiens avaient été accueillis en Israël depuis le 24 février mais qu’il pourrait y avoir « plus de 10 000 nouveaux immigrants de Russie et d’Ukraine ».

Environ 300 nouveaux immigrants en provenance d’Ukraine via des pays européens sont attendus dimanche en Israël, ainsi qu’une centaine d’enfants juifs d’un orphelinat ukrainien qui avaient été envoyés mercredi en Roumanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...