Bennett : Israël doit faire des « sacrifices » pour annexer la Cisjordanie
Rechercher
“Nous n’avons aucun droit de diviser le pays… la voie des concessions, des divisions a perdu

Bennett : Israël doit faire des « sacrifices » pour annexer la Cisjordanie

En pleine controverse avec les USA au sujet des constructions dans les implantations, les médias indiquent que le ministère du Tourisme encourage le développement de la promenade de Beit El

Naftali Bennett prenant la parole à la Knesset, le 28 mars 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Naftali Bennett prenant la parole à la Knesset, le 28 mars 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Jeudi, le ministre de l’Éducation Naftali Bennett a exhorté Israël à faire des « sacrifices » pour étendre sa souveraineté sur la Cisjordanie.

Le chef du parti HaBayit HaYehudi a appelé à l’annexion de la Cisjordanie au lendemain de la fustigation de la part de l’Administration Obama au sujet de projets de construction de 300 unités de logements dans l’implantation de Shilo en Cisjordanie, pour compenser les propriétaires de l’avant-poste d’Amona, en prévision de l’évacuation ordonnée par la cour et de sa démolition prévue pour décembre.

Jeudi, le site d’information Walla a indiqué que le ministère du Tourisme prévoyait d’autres développements en Cisjordanie, dans l’implantation de Beit El.

Le « rêve, c’est que la Judée et la Samarie fasse partie de la souveraineté d’Israël », a dit Bennett lors d’un événement commémoratif pour Hanan Porat, chef des résidents d’implantations selon les médias israéliens. « nous devons agir aujourd’hui [pour que ce soit une réalité], et nous devons faire des sacrifices. »

Dans ses remarques, le ministre a utilisé le terme religieux de « messirout nefech », pour parler de sacrifice. Ce terme est également employé dans le contexte du martyr juif, ce qui laisse comprendre, en traduisant, que le ministre a appelé les Israéliens à « laisser leurs vies » pour annexer la Cisjordanie.

« Comme l’avait dit Hanan, nous n’avons aucun droit de diviser le pays », a ajouté Bennett, dont le parti religieux nationaliste soutient fermement les implantations et qui avait déjà, dans le passé, appelé à annexer la zone C de la Cisjordanie, soit 60 % du territoire, où vivent la plupart des résidents d’implantations et où Israël maintient une sécurité et un contrôle sur les civils. « Ni en mots, ni en actions, ni en accords silencieux ni en excuses discrètes. Ni par les politiciens ni par les avocats. La voie des concessions, des divisions, a perdu. »

La députée de l'Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l'heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La députée de l’Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l’heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Tzipi Livni, membre de la Knesset (Union sioniste) a critiqué jeudi les propos du ministre, disant que « le rêve de Bennett et de la minorité qu’il représente est le cauchemar d’Israël ».

« Nous devons tous lutter contre ce cauchemar, les masques sont finalement tombés », a-t-elle ajouté.

Parallèlement, le site Walla a indiqué jeudi que le ministère du Tourisme prépare un projet de construction d’une promenade dans l’implantation de Beit El. L’Administration Civile n’est pas au courant de ce projet. De plus, ses constructions dans la zone prévue pour cette promenade avaient déjà été démoli sur ordre de la cour, souligne les médias.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...