Besoin d’aide ? Un clavier israélien apporte des programmes à la rescousse
Rechercher

Besoin d’aide ? Un clavier israélien apporte des programmes à la rescousse

L’entreprise Ai Type, basée à Tel Aviv, offre aux utilisateurs un accès à des programmes d’aide en fonction de sujets de conversation sur le clavier

Le clavier Ai Type vous propose des modèles dont vous avez besoin (Crédit : Autorisation)
Le clavier Ai Type vous propose des modèles dont vous avez besoin (Crédit : Autorisation)

Imaginez cela : vous venez de recevoir un message de l’école de votre enfant que les cours ont fini plus tôt et que vous devez aller le récupérer. Vous vous dépêchez aussitôt de prévenir votre épouse, vos amis ou la famille à la rescousse.

Est-ce que cela ne serait pas pratique si, pendant que vous tapiez le message de panique, quelqu’un suggérait qu’il pourrait vous trouver un taxi ou vous aidait à vous mettre en relation avec la compagnie de taxi ?

Ai Type, une start-up de Tel Aviv, spécialisée dans le développement de clavier mobile virtuel, prévoit justement de faire cela. Grâce à une surveillance des conversations tapées, l’application de l’entreprise sera en mesure d’offrir aux utilisateurs la chance d’avoir accès à une large gamme de programmes informatiques pertinents, des assistants personnels virtuels, basés sur leurs besoins et selon les sujets de conversation. Seulement si vous êtes d’accord, bien évidemment.

Ai Type vend déjà son application de clavier mobile, qui a enregistré plus de 50 millions de téléchargements. A cette plate-forme de clavier, la compagnie prévoit d’ajouter des « Programmes de coordination », qu’elle espère lancer sur le marché au début 2017.

Le clavier de suggestion d'Ai Type (Crédit : Autorisation)
Le clavier de suggestion d’Ai Type (Crédit : Autorisation)

Toutes les grandes compagnies, comme Facebook ou Microsoft, créent des programmes qui peuvent travailler comme des assistants personnels pour leurs utilisateurs, a déclaré Avihai Michaeli, le co-PDG de Ai Type.

Mais la plupart des programmes ne sont pas rassemblés à un endroit comme App Store ou Google Play, alors « les gens ne savent pas quels programmes sont disponibles et où les trouver », a-t-il déclaré. Et l’expérience de l’utilisateur à la recherche de programmes prend beaucoup de temps et s’avère inefficace.

« Quand cela prend une éternité de trouver un assistant personnel, il semble beaucoup plus facile à un utilisateur de continuer à faire les choses par lui-même », a déclaré Michaeli.

Mais maintenant, a noté Michaeli, les développeurs de programmes seront capables de télécharger des produits sur la plate-forme de clavier d’Ai Type, de définir ce que le programme fait, et de souligner quelles expressions de la conversation seraient pertinentes pour le programmeur. Lorsque les utilisateurs tapent ces phrases sur le clavier, Ai Type leur offrira accès au programme pertinent, peu importe qui sont les propriétaires des programmes.

Par exemple, si des étudiants demandent à leurs amis dans une conversation le résumé d’un article qu’ils cherchent, Ai Type leur proposera de les connecter à un programme qui peut les aider à trouver le résumé.

Si les utilisateurs sont d’accord, Ai Type pourra « connecter les utilisateurs avec les programmes correspondants à leurs besoins, a déclaré Michaeli. Cela serait la première fois qu’un clavier serait capable de suggérer quelque chose de manière active ».

Les utilisateurs peuvent aussi décider s’ils veulent que toutes les conversations soient contrôlées par le clavier ou seulement, par exemple, celles liées au travail. « Nous ne travaillons qu’avec l’accord de nos utilisateurs et nous surveillons seulement les conversations pour suggérer des programmes, a déclaré Michaeli. Nous ne collectons pas de données ».

La compagnie travaille actuellement sur un essai fermé pour un programme de correspondance dans plusieurs langues, a déclaré Michaeli. L’entreprise cherche également à rassembler des fonds d’investisseurs pour croître.

Les avancées dans le domaine des algorithmes d’intelligence artificielle ont augmenté l’intérêt des investisseurs pour les programmes et les assistants de voix, a déclaré l’entreprise de données CB Insights, basée à New York, dans un article d’août.

Ces programmes incluents des assistants d’emploi du temps, et des programmes qui aident avec des tâches comme trouver le restaurant le plus proche pour manger. Dans la première moitié de l’année, des accords commerciaux pour ces programmes ont déjà été aussi nombreux que pour toute l’année 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...