Cérémonie d’adieu au consulat israélien de Marseille
Rechercher

Cérémonie d’adieu au consulat israélien de Marseille

Le consulat israélien de Marseille fermera ses portes le 31 aout prochain pour des raisons économiques et budgétaires

Anita Mazor, le consul général en exercice à Marseille (Crédit : site internet du consulat d'Israël à Marseille)
Anita Mazor, le consul général en exercice à Marseille (Crédit : site internet du consulat d'Israël à Marseille)

L’occasion était joyeuse mais l’atmosphère plutôt triste : pour fêter les 68 ans de l’Etat d’Israël, le consulat d’Israël à Marseille, seconde représentation de l’Etat hébreu en France, a organisé une cérémonie dans le palais du Pharo, raconte Actu J. Entourée de nombreux politiques et devant plus de 400 invités, le consul, Anita Mazor, a prononcé un discours émouvant sur l’amitié entre la France et Israël, avant d’annoncer la nouvelle redoutée par tous.

« Je voudrais brièvement aborder un sujet qui nous tient tous à cœur : l’avenir de notre consulat. Oui, le gouvernement israélien a pris la décision de fermer pour des raisons économiques et budgétaires cinq de ses représentations diplomatiques à travers le monde. Le consulat de Marseille en est une. La fermeture est prévue pour la fin de l’été mais ceci n’est pas un adieu. Nous continuons à lutter et je remercie tous ceux qui nous soutiennent », a-t-elle expliqué.

Les opposants à la fermeture, que nous évoquions il y a quelques mois, sont en effet nombreux : Hagay Sobol, conseiller PS à Marseille, avait ainsi publié sur le site du Times of Israel une lettre ouverte au Premier Ministre Netanyahu.

Dans cette lettre, il soulignait l’importance géographique du consulat – les habitants du sud de la France auraient à parcourir plus de 800 km pour se rendre à Paris en cas de fermeture du consulat – et culturelle avec, en filigrane, les dangers encourus par la communauté juive marseillaise : « Les ennemis de la paix et du vivre ensemble verront dans ce départ un renoncement de la part d’Israël et une victoire de leur cause gagnée à faible prix ».

Une pétition en ligne avait également été lancée par un Marseillais, Alain Cohen-Sabban, et récoltant un peu moins de 1 900 signatures. M. Cohen-Sabban, dans une lettre ouverte, insistait également sur l’importance de la communauté juive de Marseille (« la troisième d’Europe après Paris et Londres ») et le sentiment croissant d’insécurité.

Lors de la cérémonie à Marseille, les politiques présents se sont exprimés contre la fermeture, selon Actu J : ainsi, après Caroline Pomentzier, vice-présidente de la région PACA, Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a délivré un message d’espoir aux Marseillais présents.

« Nous voulons que les intérêts d’Israël soient défendus avec le maintien du consulat, a-t-elle déclaré. C’est l’interface essentielle entre ce pays et notre région. Nous avons délivré ce message aux autorités israéliennes. Je pense qu’il a été entendu ».


Une vidéo de la cérémonie à Marseille, postée sur la page Facebook du consulat

La fermeture du consulat avait été déjà annoncée en 2002 et 2009, et avait à chaque fois bénéficié d’un sursis. La fermeture du Consulat a été prévue pour le 31 aout prochain malgré les nombreuses protestations. L’actuel Consul général d’Israël à Marseille, Anita Mazor, deviendra, à partir du 1er septembre prochain, Ministre chargée des Régions PACA, Corse, Occitanie et Aquitaine depuis l’Ambassade d’Israël à Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...