Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Chute de 65 % dans les sociétés tech israéliennes au 2e trimestre – rapport

Le rapport d'IVC-LeumiTech montre une stabilisation de la baisse de financement, mais le montant reste bien inférieur aux 5 milliards de dollars levés à la même période en 2022

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Ligne d'horizon du quartier financier de Tel Aviv. (Crédit : Elijah Lovkoff via iStock by Getty Images)
Ligne d'horizon du quartier financier de Tel Aviv. (Crédit : Elijah Lovkoff via iStock by Getty Images)

Les capitaux levés par les startups et les entreprises technologiques israéliennes ont chuté de 65 % au deuxième trimestre de cette année par rapport à la même période l’année dernière, selon un rapport compilé par le centre de recherche IVC et LeumiTech, une branche de la banque Leumi spécialisée dans les services bancaires pour les entreprises technologiques.

Les entreprises technologiques israéliennes ont récolté un total de 1,78 milliard de dollars des investisseurs au cours des mois d’avril à juin de cette année, soit une légère augmentation par rapport aux 1,7 milliard de dollars recueillis au cours des trois premiers mois de 2023, mais une baisse de 65 % par rapport aux 5 milliards de dollars recueillis au cours du deuxième trimestre de l’année dernière, selon les données préliminaires présentées dans le rapport IVC-LeumiTech Israel tech review. Les données complètes du secteur technologique israélien devraient être publiées en juillet.

Les entreprises technologiques israéliennes ont levé près de 15 milliards de dollars de capitaux l’année dernière et, au cours d’une année de financement exceptionnelle en 2021, elles ont obtenu 25,6 milliards de dollars d’investissements privés au total, ce qui a conduit à des valorisations élevées des entreprises. Au second semestre 2022, en revanche, les investissements dans les entreprises privées ont baissé en raison de la hausse des taux d’intérêt, de la chute des marchés boursiers mondiaux et des licenciements dans le secteur de la technologie.

À cela est venue s’ajouter l’incertitude politique locale liée à la réforme judiciaire controversée annoncée au début de l’année, qui a poussé les investisseurs étrangers à adopter une attitude attentiste.

La collecte de fonds s’est avérée beaucoup plus difficile dans un marché nerveux, exacerbé par l’incertitude politique locale, et les entreprises espèrent pouvoir étaler leurs liquidités sur une plus longue période afin d’assurer leur survie. Dans les années 2021 et 2022, environ 80 % des investissements en capital-risque dans le secteur de la technologie ont été générés par des fonds étrangers, selon l’Autorité de l’Innovation d’Israël (IIA).

La cotation à la Bourse de Tel Aviv au premier semestre 2023 a surtout été affectée par l’incertitude liée à la réforme judiciaire, qui avait été gelée en mars dans le but d’organiser des négociations entre les partis de la coalition et de l’opposition afin de parvenir à un accord général, expliquait la bourse de Tel Aviv dans un article publié plus tôt cette semaine. Au cours des six premiers mois de l’année, les indices boursiers TA-35 et TA-90 ont baissé d’environ 1 à 3 %. L’indice MSCI World a quant à lui bondi de 12 % au cours de la même période, indiquant les premiers signes d’une reprise sur les marchés mondiaux.

Bien que la tendance à la baisse de la levée de fonds au deuxième trimestre 2023 se soit poursuivie en glissement annuel, les données du rapport IVC-LeumiTech indiquent que la baisse de la levée de fonds par rapport au premier trimestre s’est interrompue « du moins pour le moment », y est-il noté.

Des travailleurs du secteur de la technologie manifestent à Tel-Aviv pour protester contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, le 31 janvier 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/ Flash90)

« Nous constatons encore une baisse dans le niveau annuel des cycles de financement, à la fois en termes de montants et de nombre d’entreprises », a déclaré Timor Arbel-Sadras, PDG de LeumiTech. « Mais en même temps, nous constatons aussi les premiers signes d’une stabilisation des chiffres de la levée de capitaux grâce aux investissements de suivi, par rapport à un arrêt des investissements de départ. »

Le nombre de transactions au cours du deuxième trimestre a chuté de 48 %, avec 100 transactions enregistrées au cours de la période contre 192 en glissement annuel. Le flux d’opérations au cours du deuxième trimestre a été le plus faible en termes de nombre d’opérations depuis 2017, selon les données d’IVC-LeumiTech.

Les méga-transactions supérieures à 100 millions de dollars chacune se sont transformées en une véritable anomalie ces derniers trimestres, avec une seule transaction supérieure à 200 millions de dollars enregistrée au cours du deuxième trimestre 2023, selon le rapport.

« Il sera intéressant de voir comment la situation évoluera au cours des prochains mois et comment les entreprises adapteront leurs cycles de financement au climat économique actuel, ce qui facilitera de nouvelles transactions et acquisitions dans l’industrie technologique », a fait remarquer Mme Arbel-Sadras.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.