Chypre confirme que l’attentat déjoué visait des Israéliens
Rechercher

Chypre confirme que l’attentat déjoué visait des Israéliens

Le ministre des Affaires étrangères de Chypre a révélé que le Libano-canadien arrêté est lié au Hezbollah

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une rue à Larnaca, Chypre, 2 mai 2014 (AFP/ YIANNIS KOURTOGLOU)
Une rue à Larnaca, Chypre, 2 mai 2014 (AFP/ YIANNIS KOURTOGLOU)

Le ministre des Affaires étrangères de Chypre, Ioannis Kasoulides, a confirmé lundi que le matériel de fabrication de bombes découvert le mois dernier chez un suspect libano-canadien était lié au groupe terroriste du Hezbollah et était destiné à des attaques sur l’île contre des cibles israéliennes et juives.

Les forces chypriotes ont arrêté le suspect de 26 ans le mois dernier quand du nitrate d’ammonium, un composant commun dans la fabrication de bombes, a été découvert dans le sous-sol de l’endroit où il se trouvait à Larnaca, a précisé le ministre des Affaires étrangères aux journalistes.

Suite à l’arrestation, les médias israéliens ont relié l’homme au groupe terroriste du Hezbollah, qui opère principalement au Liban et en Syrie.

Lors d’une conférence de presse lundi, Kasoulides a confirmé les informations relayées par les médias.

Les cibles potentielles des attaques auraient probablement été des Israéliens et des Juifs en vacances sur l’île, a ajouté le ministre des Affaires étrangères.

Le même jour, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a souligné que cette affaire était la preuve que l’Iran, qui soutient le Hezbollah, fomentait des troubles régionaux, lors d’une réunion avec le président chypriote Nico Anastasiades, qui est en visite d’Etat en Israël.

« Une partie importante du terrorisme dans la région et au-delà de la région est fomenté par l’Iran qui, avec ses sbires du Hezbollah, exploite un réseau terroriste actif dans plus de 30 pays sur les cinq continents, et Chypre a déjà subi trois complots terroristes, y compris la récente découverte d’un appartement avec une énorme quantité de nitrate d’ammonium, un explosif très dangereux », a déclaré Netanyahu.

Un responsable israélien a déclaré que les grandes quantités de la substance chimique, près de deux tonnes, n’étaient pas nécessairement destinées à une utilisation immédiate mais plutôt pour mener plusieurs attaques, a signalé Reuters.

« Il ne semble pas qu’il y avait une action terroriste immédiate prévue », a indiqué le responsable.

Jusque dans les années 1990, Israël et Chypre avaient une relation tendue, malgré leur proximité. La nation insulaire avait exprimé son soutien à l’OLP et à la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Au cours des vingt dernières années, les deux pays ont amélioré leurs relations et chaque année des milliers d’Israéliens visitent le pays, beaucoup s’y rendent pour se marier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...