Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Cisjordanie : Boom des avant-postes illégaux depuis la guerre à Gaza – ONG

Selon La Paix Maintenant, neuf nouveaux avant-postes illégaux, ont été établis en Cisjordanie depuis les massacres du 7 octobre

La députée d'Otzma Yehudit Limor Son Har-Melech visitant l'avant-poste illégal de Sde Yonatan en Cisjordanie, le 27 décembre 2023. (Crédit : Bureau de Limor Son Har-Melech)
La députée d'Otzma Yehudit Limor Son Har-Melech visitant l'avant-poste illégal de Sde Yonatan en Cisjordanie, le 27 décembre 2023. (Crédit : Bureau de Limor Son Har-Melech)

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et les terroristes palestiniens du Hamas, le nombre d’avant-postes illégaux et de nouvelles routes pour les résidents d’implantations a connu une progression « sans précédent » en Cisjordanie, affirme dans une nouvelle étude l’ONG israélienne La Paix Maintenant (Peace Now).

Selon cette organisation anti-implantations, neuf avant-postes illégaux, ont fait leur apparition en Cisjordanie depuis le 7 octobre, suite aux massacres barbares du groupe terroriste palestinien du Hamas, au cours desquels quelque 3 000 terroristes ont pris d’assaut la frontière de Gaza et sauvagement assassiné 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et pris plus de 240 otages.

En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire contre des Juifs depuis la Shoah, Israël a juré d’anéantir le Hamas et de mettre fin à son règne de 16 ans, et a lancé une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza, qui a commencé le 27 octobre.

La Cisjordanie, annexée en 1967 par l’armée israélienne, connaît une forte recrudescence des violences depuis le début de la guerre à Gaza, mais aussi une hausse des activités de certains résidents d’implantations visant à y « marginaliser » les Palestiniens, selon l’ONG La Paix Maintenant.

La police des frontières et le personnel de l’Administration civile arrivant pour évacuer et démolir l’avant-poste illégal de Givat Or Meïr, en Cisjordanie, le 25 décembre 2023. (Crédit : Autorisation)

Quelque 3 millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie, territoire peuplé aussi par 490 000 Israéliens établis dans des implantations jugées illégales au regard du droit international mais reconnues par Israël.

Or les avant-postes illégaux sont des implantations à la fois contraire au droit international et illégales du point de vue de l’État israélien.

Outre ce nombre « record » de nouveaux avant-postes illégaux sur trois mois, La Paix Maintenant a recensé aussi un « record » de « 18 nouvelles routes pavées ou autorisées » par des résidents d’implantations.

« Les trois mois de guerre à Gaza sont instrumentalisés par des colons [résidents d’implantations] afin de créer un état de fait sur le terrain et ainsi prendre le contrôle de plus larges pans de la Zone C », portion de la Cisjordanie sous contrôle civil militaire israélien et où se concentrent les avant-postes illégaux, souligne l’ONG.

Plusieurs ténors du mouvement pro-implantations sont actuellement ministres au sein du gouvernement de Benjamin Netanyahu, ce qui contribue de surcroît à créer « un environnement politique » favorable à l’essor de projets de certains résidents d’implantations, poursuit le rapport de La Paix Maintenant.

Les actes de violences de résidents d’implantations contre des Palestiniens en Cisjordanie ont enregistré un record en 2023, a indiqué cette semaine l’ONG israélienne Yesh Din, l’ONU ayant recensé par ailleurs 1 225 attaques de résidents d’implantations contre des Palestiniens au cours de l’année.

Les Etats-Unis ont imposé début décembre des sanctions à l’encontre de dizaines de résidents d’implantations désormais interdits d’entrée dans le territoire américain. Et la France a « décidé de prendre des mesures » contre certains résidents d’implantations « extrémistes », avait indiqué la cheffe de sa diplomatie Catherine Colonna.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.