Rechercher

Cisjordanie: Des Palestiniens tirent sur une zone industrielle, endommagent un bâtiment

L'armée lance une chasse à l'homme pour retrouver les suspects de la dernière attaque, quelques heures après des tirs sur un point de passage fermé et un raid meurtrier à Naplouse

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens bloquent le poste de contrôle de Hawara, l'entrée principale de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 12 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
Des soldats israéliens bloquent le poste de contrôle de Hawara, l'entrée principale de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 12 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Des hommes armés palestiniens ont tiré une rafale de balles mardi matin sur une zone industrielle d’une implantation dans le nord de la Cisjordanie, a déclaré l’armée.

Selon l’armée israélienne, un bâtiment de la zone industrielle de Shahak, près de l’implantation de Shaked, à environ 10 kilomètres à l’ouest de la ville palestinienne de Jénine, a été légèrement endommagé.

Aucun blessé n’a été signalé dans cette attaque, qui a eu lieu quelques heures après que les troupes israéliennes ont tué cinq hommes armés palestiniens dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, lors d’un raid contre le groupe terroriste La Fosse aux Lions.

L’armée israélienne a déclaré que les troupes avaient lancé une chasse à l’homme pour retrouver les suspects, qui ont fui les lieux. Les balles ont été tirées depuis l’extérieur de la zone industrielle.

Plus tôt mardi, des hommes armés palestiniens ont également tiré sur le point de passage de Salem, dans le nord de la Cisjordanie, adjacent à la barrière de sécurité et proche de la ville arabe israélienne du même nom.

Le poste de contrôle et la base adjacente ont été la cible de nombreuses attaques par balles ces dernières semaines, ce qui a conduit le ministre de la Défense Benny Gantz à ordonner sa fermeture.

L’implantation de Shaked a également fait l’objet d’une attaque par balles la semaine dernière.

Ces fusillades interviennent dans un contexte de violence croissante en Cisjordanie, notamment dans la zone nord, où des hommes armés palestiniens ont pris pour cible à plusieurs reprises des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Les tensions dans la région de Naplouse sont montées en flèche ces dernières semaines, l’armée israélienne ayant placé un cordon autour de la ville palestinienne pour réprimer la Fosse aux Lions.

Le raid de mardi à Naplouse est le dernier en date à viser La Fosse aux Lions, un groupe terroriste récemment formé, composé de membres d’autres organisations terroristes, qui a revendiqué une série d’attaques dans les semaines qui ont suivi l’assassinat par Israël d’Ibrahim al-Nabulsi, membre senior de la Brigade des Martyrs d’Al-Aqsa, fin août.

Des hommes armés lors des funérailles des personnes tuées lors des affrontements déclenchés par un raid israélien de nuit contre le groupe terroriste La Fosse aux Lions, dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 25 octobre 2022. (Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP)

Un soldat israélien – le sergent d’état-major Ido Baruch, 21 ans – a été tué dans une attaque du groupe et une deuxième personne a été légèrement blessée dans une autre attaque contre des véhicules civils. Les autres attaques ont été inefficaces, mais les vidéos des fusillades téléchargées sur les réseaux sociaux ont permis au groupe de gagner une popularité massive dans la rue palestinienne en un court laps de temps.

Une offensive antiterroriste lancée au début de l’année et axée sur le nord de la Cisjordanie a permis de procéder à plus de 2 000 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également fait plus de 120 morts parmi les Palestiniens, dont beaucoup – mais pas tous – lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

L’offensive antiterroriste de Tsahal en Cisjordanie a été lancée à la suite d’une série d’attentats palestiniens qui ont tué 19 personnes au début de l’année. Un autre Israélien a été tué dans une attaque présumée le mois dernier, et quatre soldats ont été tués en Cisjordanie lors d’attaques et d’opérations d’arrestation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...