Rechercher

Cisjordanie : Deux soldats légèrement blessés près du Tombeau de Joseph

Des bus qui transportaient environ 500 fidèles sur ce lieu saint ont été attaqués par des Palestiniens et les soldats ont riposté

Un véhicule de la police des frontières endommagé dans des affrontements survenus aux abords de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, alors qu'il escortait des pèlerins juifs, le 27 septembre 2021. (Crédit : Police israélienne)
Un véhicule de la police des frontières endommagé dans des affrontements survenus aux abords de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, alors qu'il escortait des pèlerins juifs, le 27 septembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Deux soldats israéliens ont été légèrement blessés pendant des affrontements avec des Palestiniens aux abords du Tombeau de Joseph, dans le nord de la Cisjordanie, lundi en tout début de matinée, a annoncé la police israélienne.

Les militaires accompagnaient environ 500 fidèles juifs qui se rendaient sur le site qui est situé à proximité de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Ils étaient chargés d’assurer la sécurité des pèlerins.

Les bus qui les transportaient ont été attaqués sur la route menant au Tombeau. Des Palestiniens ont ouvert le feu en leur direction, jetant également des pierres et des objets explosifs, a expliqué la police dans un communiqué.

Les soldats ont ouvert le feu en riposte, poursuit le communiqué. Il est indéterminé pour le moment s’il y a eu des blessés du côté palestinien.

Un soldat a été touché par un éclat provenant d’un objet explosif et le deuxième a reçu une pierre au visage. Ils sont tous les deux légèrement blessés.

Ces affrontements surviennent au lendemain de la mort de cinq Palestiniens, tués par les forces israéliennes au cours d’opérations menées dans toute la Cisjordanie. Deux militaires israéliens sont dans un état grave après avoir été apparemment victimes de tirs amis.

Ces raids d’arrestation ont pris pour cible des membres présumés d’une cellule du Hamas qui programmait un attentat terroriste majeur, ont déclaré des responsables aux chaînes de télévision israéliennes.

Il reste indéterminé si ces affrontements survenus au Tombeau de Joseph ont eu lieu en réaction à ces opérations d’arrestation. Le lieu saint entraîne fréquemment des tensions.

Les visites israéliennes sur le Tombeau qui ont lieu presque tous les mois sont autorisées par l’armée israélienne. Elles nécessitent la présence de militaires lourdement armés.

Le Tombeau de Joseph se trouve dans la Zone A de la Cisjordanie, qui est officiellement placée sous le contrôle total de l’Autorité palestinienne – même si l’armée israélienne y mène des activités. Tsahal interdit aux citoyens israéliens d’entrer dans la Zone A sans autorisation préalable.

Le Tombeau de Joseph est vénéré à la fois par les Juifs, les chrétiens et les musulmans, et il a souvent connu des violences religieuses. Pendant les visites des pèlerins juifs, il est habituel que les Palestiniens jettent des pierres sur les soldats, qui sont également parfois victimes de tirs ou de jets de cocktail Molotov.

En 2015, des Palestiniens venus en nombre important avaient mis le feu au complexe du Tombeau de Joseph. Les forces de sécurité israélienne avaient dispersé la centaine de personnes présentes et étaient parvenues à éteindre l’incendie dans le Tombeau qui accueillerait la dépouille du patriarche biblique Joseph.

Il y a eu d’autres incidents – des tentatives d’incendie volontaire et d’autres actes de vandalisme – sur ce site, avec notamment des dégâts majeurs commis en l’an 2000 par des émeutiers palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...