Rechercher

Cisjordanie : Un mineur palestinien inculpé dans le cadre d’une fusillade meurtrière

Le suspect aurait conduit deux hommes armés jusqu'à l'avant-poste d'Homesh, où ils ont tué Yehuda Dimentman en décembre 2021

Les forces de sécurité israéliennes inspectent la scène d'une fusillade près d' Homesh, en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Photo Hillel Maeir/ Flash90 )
Les forces de sécurité israéliennes inspectent la scène d'une fusillade près d' Homesh, en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Photo Hillel Maeir/ Flash90 )

Ce jeudi, le parquet militaire a inculpé un mineur palestinien accusé de l’assassinat de l’étudiant de yeshiva Yehuda Dimentman, l’année dernière.

Selon des informations de l’agence de sécurité du Shin Bet, une cellule appartenant du Djihad islamique, groupe terroriste palestinien, est responsable de l’attaque meurtrière menée dans le nord de la Cisjordanie en décembre 2021, dans laquelle Dimentman a été tué et deux autres personnes légèrement blessées.

Le suspect, dont l’identité ne peut être révélée dans la mesure où il est mineur, a été inculpé d’homicide volontaire pour avoir conduit la voiture utilisée pour l’attaque armée, menée à proximité de l’avant-poste de Homesh.

Selon l’acte d’inculpation du tribunal militaire de Samarie, les deux Palestiniens qui auraient eux-mêmes procédé à l’attaque armée auraient confié au suspect qu’ils allaient « montrer aux colons que si l’un d’entre eux était tué, ils ne retourneraient pas dans leurs colonies ».

Les enquêteurs indiquent que le duo aurait payé 2800 shekels pour se procurer une voiture en mauvais état. Ils l’auraient conduite jusqu’à trouver un endroit pour commettre leur méfait, le carrefour de Homesh. Ils auraient surveillé les environs et relevé les endroits où l’armée israélienne avait installé des barrages. Un soir, ils auraient attendu au carrefour pour mener leur attaque, mais aucun véhicule israélien ne s’était alors présenté.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

Durant l’une de leurs patrouilles préalables à l’attaque, Muhammad Youssef Jaradat aurait proposé, s’ils réussissaient à tuer un colon, d’emporter le corps et de le cacher près du village de Burqa.

Selon les enquêteurs, la nuit de l’attentat, le suspect aurait sifflé à l’attention de Jaradat et d’un autre terroriste suspecté d’avoir pris part au méfait. Ils seraient alors montés à bord de la voiture, prêts au départ.

L’acte d’inculpation précise que les deux tireurs auraient chacun tiré une vingtaine de balles sur la voiture, blessant mortellement Dimentman.

L’arme de l’un des attaquants se serait enrayée, les obligeant à cesser le feu ; ils auraient ensuite pris la fuite à bord de la voiture conduite par le mineur inculpé. En chemin, ils auraient entendu à la radio le nom de celui qu’ils avaient tué.

Les armes auraient ensuite été cachées derrière des escaliers, au domicile du mineur inculpé, avec l’intention de mener une autre attaque, précise l’acte d’inculpation.

Fort heureusement, l’ensemble des suspects ont été arrêtés par les forces de sécurité avant de pouvoir faire usage de ces armes une nouvelle fois.

Des soldats de Tsahal déployés en Cisjordanie, dans la ville palestinienne de Silat al-Harithiya, le 20 décembre 2021. (Crédit : Armée israélienne)

Les procureurs indiquent avoir l’intention d’inculper également les deux autres suspects, supposés auteurs de la fusillade, ainsi que la mère du mineur — Ataaf Youssef Muhammad Jaradat — pour ne pas avoir empêché l’attaque.

Les procureurs indiquent que le mineur aurait confié ses plans à sa mère et qu’elle lui aurait répondu qu’il était libre de faire ce qu’il souhaitait, qu’elle ne s’y opposerait pas.

Les familles des trois suspects — Muhammad Youssef Jaradat, Mahmoud Ghaleb Jaradat, et Ghaith Ahmed Yassin Jaradat — ont été informées par l’armée israéliennes que leurs maisons allaient être détruites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...