Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Cisjordanie : Un Palestinien non-armé qui aurait accouru vers les soldats abattu

L'armée a indiqué que les soldats ont procédé à des coups de semonce et qu'ils ont ouvert le feu ensuite, l'homme refusant de s'arrêter ; un conducteur israélien a essuyé des tirs

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La scène où un suspect palestinien a été abattu par les soldats israéliens près de Naplouse, en Cisjordanie, le 3 février 2023. (Autorisation : Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
La scène où un suspect palestinien a été abattu par les soldats israéliens près de Naplouse, en Cisjordanie, le 3 février 2023. (Autorisation : Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Un Palestinien qui n’avait pas d’arme a été abattu vendredi après, semble-t-il, s’être approché précipitamment des soldats israéliens aux abords de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, a noté Tsahal.

Selon l’armée israélienne, le suspect palestinien est sorti d’un véhicule qui arrivait depuis la direction de Naplouse. Il s’est avancé ensuite vers les soldats qui étaient stationnés aux abords de la base de la Brigade territoriale de Samarie et il aurait commencé à courir vers eux.

Les troupes ont d’abord procédé à des coups de semonce. L’homme refusant d’écouter les appels lancés par les militaires qui lui demandaient de s’arrêter, ces derniers ont ouvert directement le feu sur lui, le blessant mortellement, a fait savoir Tsahal. Une source militaire a annoncé qu’une lettre d’adieu à ses proches a été retrouvée sur lui. Il n’était pas armé.

Le ministère de la Santé a indiqué qu’il s’appelait Abdullah Samih Ahmed Qalalwa et qu’il était âgé de 26 ans.

Aucun soldat n’a été blessé lors de cet incident, a fait savoir l’armée.

De plus, vendredi, un conducteur israélien a ouvert le feu à proximité de la ville de Rawabi, en Cisjordanie. L’armée a expliqué que plusieurs impacts de balle avaient été retrouvés sur la voiture et que des douilles avaient été aussi ramassées par les soldats.

Des incidents qui surviennent alors que l’armée israélienne continue son offensive antiterroriste, lancée pour venir à bout d’une série d’attentats qui ont fait 31 morts du côté israélien en 2022 et sept de plus lors d’une attaque commise à Jérusalem, la semaine dernière.

L’opération de Tsahal a entraîné plus de 2 500 arrestations au cours de raids nocturnes quasiment quotidiens. Elle a fait aussi plus de 170 morts du côté palestinien en 2022 et 15 de plus depuis le début de l’année. La majorité des Palestiniens tués l’ont été alors qu’ils commettaient des attaques ou pendant des affrontements avec les forces de sécurité – mais certains étaient des civils non-armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.