Israël en guerre - Jour 254

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Col. (rés.) Lion Bar, 53 ans : S’est rué sur place pour évacuer les blessés

L'officier à la retraite a été tué par des terroristes du Hamas près du kibboutz Mefalsim, le 8 octobre dernier

Le Colonel Lion Bar (Crédit : Armée israélienne)
Le Colonel Lion Bar (Crédit : Armée israélienne)

Le colonel Lion Bar, 53 ans, officier supérieur à la retraite de la division de Judée-Samarie, a été tué en combattant des terroristes du Hamas, dans le sud d’Israël, le 8 octobre.

Bar, qui vivait à Gedera avec sa femme et ses trois enfants, n’a pas attendu d’être appelé au titre de la réserve pour se précipiter sur place, samedi matin, au moyen de son véhicule personnel.

Ses proches ont fait savoir que Bar avait passé des heures à évacuer les blessés des lieux des atrocités du Hamas, pour les faire transférer dans des hôpitaux un peu partout.

Son fils, Omer Bar, a écrit un long message sur Facebook rendant hommage à l’attitude héroïque de son père, pour que le monde sache « les honneurs qu’il mérite ».

« Dès 8 heures du matin, avant même d’être rappelé au titre de la réserve,… mon père a, de sa propre initiative, mis son uniforme, pris son casque et est parti comme ça, sans plus réfléchir, sans ciller ». « Mon père est un vrai héros d’Israël. »

« De 9 heures à 16 heures, il n’a pas cessé d’évacuer les blessés, vers Barzilai, Soroka, Kaplan, des dizaines et des dizaines de blessés », raconte Omer. « Quand on a su ce qui s’était passé à la rave Supernova, il n’a pas hésité, il s’y est rendu en voiture et a commencé à chercher les blessés pour les sauver. Venir en aide à des personnes sans défense… où qu’elles se trouvent. Ainsi était mon père. »

Bar est rentré du front ce soir-là, mais il a décidé d’y retourner le lendemain. Omer l’a accompagné. À ce moment-là, se rappelle Omer, on ne voyait que des corps tout autour. Ils ont communiqué l’information aux bénévoles de ZAKA afin que les dépouilles soient prises en charge. Omer et Lion se sont arrêtés au monument de la Flèche noire, près du kibboutz Mefalsim, qui rend hommage aux soldats israéliens tués lors d’infiltrations ennemies, entre 1953 et 1956.

« C’est à ce moment-là que mon pire cauchemar a commencé », écrit Omer, racontant comment ils ont été pris en embuscade par des terroristes armés de grenades et d’armes à feu. Omer a reçu deux balles dans les jambes et il n’a plus revu son père vivant. »

« Mon père est un vrai héros d’Israël. Le sel de la terre. Plein de bonté – tout ce qui lui importait, c’était d’aider. »

Gal Levy, qui a reçu une balle dans le genou lors du massacre de la rave Supernova, a expliqué à Israel Hayom avoir été mis en sécurité par Bar, en même temps que d’autres blessés. Le journal l’a mis en contact avec la veuve de Bar, Einat, à qui il a rendu hommage à son héroïsme : « Il a conduit comme un fou sur l’autoroute pour nous sauver, c’était vraiment un héros. Sur le chemin de l’hôpital, ils nous ont tiré dessus : il a réussi à esquiver les balles, aucune n’a touché la voiture. Je ne peux rien dire d’autre que merci. C’était vraiment un ange. »

Einat a déclaré au site d’information Mako que les récits de la bravoure dont a fait preuve son défunt mari ne lui permettaient pas d’alléger sa peine, immense.

« Tout le monde me dit que Lion était un héros, mais je voulais juste qu’il revienne », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.