Commandant iranien : nous pouvons détruire Israël “en moins de 8 min”
Rechercher

Commandant iranien : nous pouvons détruire Israël “en moins de 8 min”

Si le Guide suprême en donne l’ordre, les Gardiens de la Révolution “raseront le régime sioniste” rapidement, selon le conseiller de l’unité d’élite al-Quds

Un missile lancé des montagnes Alborz, en Iran, et portant l'inscription "Israël doit être effacé", le 9 mars 2016. (Crédit : Fars News)
Un missile lancé des montagnes Alborz, en Iran, et portant l'inscription "Israël doit être effacé", le 9 mars 2016. (Crédit : Fars News)

Un commandant militaire iranien haut gradé s’est vanté que la République islamique puisse « raser le régime sioniste en moins de huit minutes ».

Ahmad Karimpour, conseiller senior de l’unité d’élite des Gardiens de la révolution al-Quds a déclaré que si le Guide suprême Ali Khamenei donnait l’ordre de détruire Israël, l’armée iranienne a la capacité d’agir rapidement.

« Si les ordres du Guide suprême sont exécutés, avec les capacités et l’équipement dont nous disposons, nous raserons le régime sioniste en moins de huit minutes », a déclaré Karimpour jeudi, selon l’agence de presse semi-officielle Fars News.

Un haut général iranien avait annoncé le 9 mai que les forces armées avait testé avec succès un missile balistique à haute précision de moyenne portée deux semaines auparavant, qui pouvait atteindre Israël, avait annoncé l’agence de presse publique Tasnim.

« Nous avons testé un missile d’une portée de 2 000 kilomètres et avec une marge d’erreur de huit mètres », a déclaré le général Ali Abdollahi pendant une conférence scientifique à Téhéran. La marge d’erreur de huit mètres signifie que le « missile jouit d’une erreur nulle », a-t-il dit aux conférenciers.

Le Guide suprême iranien Ali Khamenei et une unité marine des Gardiens de la révolution qui a capturé des marins américains en janvier, photographie publiée par l'Iran le 24 janvier 2016.
Le Guide suprême iranien Ali Khamenei et une unité marine des Gardiens de la révolution qui a capturé des marins américains en janvier, photographie publiée par l’Iran le 24 janvier 2016.

En mars, l’Iran avait testé des missiles balistiques, dont deux qui portaient, selon les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, la phrase « Israël doit être effacé » en hébreu.

Dans le cadre de l’accord nucléaire signé l’année dernière entre les puissances mondiales et l’Iran, les tests de missiles balistiques ne sont pas strictement interdits, mais ne sont « pas cohérents » avec une résolution de juillet 2015 du Conseil de sécurité des Nations unies, selon des officiels américains.

Selon la décision de l’ONU, « l’Iran est appelé à n’entreprendre aucune activité reliée à des missiles balistiques conçus pour être capables de transporter des armes nucléaires, dont des lancements utilisant une telle technologie de missile balistique » jusqu’en octobre 2023.

Khamenei a menacé à plusieurs reprises d’annihiler l’Etat juif, et a suggéré en septembre 2015 qu’Israël n’existerait plus dans 25 ans. Dans une citation publiée sur le compte Twitter officiel de Khamenei le 9 septembre 2015, Khamenei s’était adressé à Israël, disant « tu ne verras pas les 25 prochaines années », et ajoutant que l’Etat juif serait harcelé jusqu’a sa destruction.

« Après les négociations, dans le régime sioniste ils disent qu’ils ne s’inquiètent plus de l’Iran pour les 25 prochaines années ; je réponds : ‘d’abord, vous ne verrez pas les 25 prochaines années ; avec la volonté de Dieu, il n’y aura rien d’un régime sioniste dans 25 ans. De plus, jusque là, la morale combattante, héroïque et jihadiste ne laissera aucune sérénité aux sionistes’ », avait écrit le dirigeant iranien.

En novembre 2014, Khamenei avait affirmé que l’Etat juif « barbare […] n’avait aucun remède pour ne pas être annihilé. »

Un plan intitulé « 9 questions clés sur l’élimination d’Israël » avait été publié sur son compte Twitter, avec le mot clé #handoffalaqsa, en référence aux tensions au mont du Temple. La liste à la grammaire imparfaite expliquait comment et pourquoi un État palestinien remplacerait Israël dans la vision de Khamenei.

Le premier point affirmait que « le faux régime sioniste a essayé de réaliser ses objectifs en utilisant l’infanticide, l’homicide, la violence et la poigne de fer, tout en s’en vantant ouvertement ». En raison de cela, affirmait Khamenei, « le seul moyen pour mettre fin aux crimes israéliens est l’élimination de ce régime. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...