Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Commémoration du Débarquement : Près de 1 500 soldats de métal en hommage aux morts britanniques

Les figurines seront bientôt installées en Normandie pour le 80e anniversaire du "D-Day"

Des volontaires posent avec des silhouettes de soldats de la Seconde Guerre mondiale qui formeront ensemble l'exposition « Standing with Giants » de l’artiste Dan Barton en Normandie, à Cutmill Farm, à Stanton Harcourt, dans le centre de l'Angleterre, le 22 mars 2024. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)
Des volontaires posent avec des silhouettes de soldats de la Seconde Guerre mondiale qui formeront ensemble l'exposition « Standing with Giants » de l’artiste Dan Barton en Normandie, à Cutmill Farm, à Stanton Harcourt, dans le centre de l'Angleterre, le 22 mars 2024. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

Dans la campagne anglaise près d’Oxford, des volontaires mettent la dernière main à la fabrication de 1 475 silhouettes en métal, représentant les soldats britanniques morts le jour du Débarquement, le 6 juin 1944. Elles seront bientôt installées en Normandie pour le 80e anniversaire du « D-Day ».

Ce projet colossal, baptisé « Standing with Giants », a germé il y a plusieurs années dans l’esprit de Dan Barton, spécialiste de la rénovation de bâtiments vivant près d’Oxford. Après avoir déjà réalisé ce genre de silhouettes pour d’autres célébrations, il s’est dit que cela serait une manière « puissante » de rendre hommage aux soldats ayant perdu la vie lors du Débarquement.

De nombreux chefs d’États et des vétérans encore en vie sont attendus le 6 juin prochain en Normandie pour commémorer le 80e anniversaire de cette vaste opération qui a contribué à la libération de l’Europe du joug nazi.

« C’est la dernière fois que des anciens combattants seront en vie pour assister à un anniversaire donc c’est très spécial. Je pense que c’est vraiment important que cette année nous fassions quelque chose de grand », explique à l’AFP Dan Barton, en chaperonnant la quinzaine de volontaires présents ce jour-là.

Dans un hangar construit expressément, un groupe d’une dizaine de personnes venues de la paroisse voisine vissent sur leur support les silhouettes grandeur nature peintes en noir.

Judith Holder, retraitée de 68 ans, veut ainsi rendre hommage au « sacrifice » des soldats. « Et parce que les anciens combattants sont en train de disparaître, c’est important de le faire maintenant », estime-t-elle.

Le projet a été choisi par le British Normandy Memorial, situé sur la commune normande de Ver-sur-Mer dans le Calvados. Dans quelques jours, les 1 475 silhouettes seront installées devant le mémorial, en surplomb de Gold Beach, où 25 000 Britanniques ont débarqué le 6 juin 1944.

Les silhouettes – onze différentes – représentent les divers groupes de soldats et personnels militaires impliqués dans le débarquement. Deux modèles rendent hommage à des infirmières mortes sur un des navires mobilisés le jour J.

« Nous avons fait des recherches, pour savoir s’il y avait eu (des femmes) tuées, et il s’est avéré que oui. Deux infirmières sont mortes sur l’un des navires, touché par une mine. Nous avons retrouvé des photos » pour tracer les silhouettes, explique Dan Barton.

Ces silhouettes sont fabriquées à la main en utilisant des enseignes publicitaires métalliques, difficiles à recycler, et récupérées auprès d’entreprises.

Elles sont ensuite peintes en noir, puis fixées sur des tiges qui seront ancrées dans un support censé résister au vent fort du littoral normand.

Luke Barton, fils de l’artiste britannique Dan Barton, porte une silhouette de soldat de la Seconde Guerre mondiale, lors de la préparation du projet « Standing with Giants », à Cutmill Farm, à Stanton Harcourt, dans le centre de l’Angleterre, le 22 mars 2024. (Crédit : HENRY NICHOLLS / AFP)

Les volontaires – ils sont plusieurs centaines à s’être relayés depuis des semaines – ont également fabriqué des chariots dans lesquels les silhouettes seront transportées. Sur leurs parois, on peut lire les reproductions d’émouvants poèmes et de lettres de soldats.

« Ces gens étaient extrêmement courageux… Il ne reste plus beaucoup de vétérans… Il faut qu’ils voient que les gens se rappellent de leurs efforts et de leur contribution à la libération de l’Europe », explique Kerry Hastings, un ancien combattant de 70 ans, chargé d’assembler ces chariots.

Sur leur base seront fixés des « poppies » en laine, ces coquelicots, emblèmes des soldats britanniques morts au combat depuis la Première Guerre mondiale.

Plus de 22 000 – le nombre de personnes mortes en Normandie sous commandement britannique entre le 6 juin et le 31 août 1944 – ont été cousus et envoyés par les membres du Women Institute, la plus grande organisation féminine britannique.

Emily Kelland, petite-fille d’un ancien combattant, fait partie des petites mains chargées d’agrafer tous ces « poppies » à leur support.

« Ça signifie beaucoup pour tant de gens… c’est un bel hommage à tous les soldats qui ont sacrifié leur vie pour nous tous », explique-t-elle émue.

Pour tous ces volontaires, le jour J est prévu le 5 avril : les « géants » de métal prendront la mer depuis le port de Portsmouth, jusqu’en Normandie. L’installation sera prête mi-avril et visible jusqu’à la fin août.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.