Rechercher

Comment aider l’Ukraine – et sa communauté juive

Différentes organisations internationales ont lancé des initiatives pour aider l’Ukraine et sa population juive

Des réfugiés ukrainiens, après avoir traversé le point de contrôle de la frontière moldo-ukrainienne à proximité de la ville de Palanca, le 1er mars 2022.
(Crédit : Nikolay DOYCHINOV / AFP)
Des réfugiés ukrainiens, après avoir traversé le point de contrôle de la frontière moldo-ukrainienne à proximité de la ville de Palanca, le 1er mars 2022. (Crédit : Nikolay DOYCHINOV / AFP)

Différentes organisations internationales ont lancé des initiatives pour aider de différentes manières l’Ukraine et sa population juive depuis le début de l’offensive russe sur le pays, la semaine dernière.

Pays dont l’histoire juive est très riche, l’Ukraine aurait compté jusqu’à l’attaque russe entre 56 000 et 140 000 Juifs, selon le Congrès juif mondial. Ils se trouvaient principalement dans quatre villes : Odessa, Kharkiv, Kiev et Dniepr. Davantage, environ 200 000, pourraient être éligibles à l’alyah. Un certain nombre d’entre eux ont tenté de fuir – notamment vers les frontières du pays – ces derniers jours. L’ONU a recensé ce mercredi un total de près de 836 000 réfugiés qui ont fui l’Ukraine.

Voici une liste non exhaustive des organisations juives qu’il est possible de soutenir.

Le Beth Loubavitch

« Alors même que les bombes tombent et que la guerre se déploie, près de 200 familles d’émissaires Habad Loubavitch, réparties sur toute l’étendue de l’Ukraine, demeurent auprès de leurs communautés, fournissant de l’aide matérielle, des encouragements et, surtout, la force et le soutien spirituels dont elles ont tant besoin », a écrit le mouvement religieux.

« Le Beth Loubavitch lance un appel d’urgence afin d’aider les émissaires du mouvement Loubavitch à continuer cette œuvre en soutenant leurs actions », a ajouté son antenne française.

Il est aussi possible de donner à l’orphelinat de Avraham Wolf, grand rabbin d’Odessa.

La communauté juive d’Anatevka

Le rabbin Shmuel Azman, de la communauté Habad d’Anatevka, a proximité de Kyiv, vers laquelle ont fui des milliers de Juifs de la capitale, a lancé une grande collecte sur Charidy.

Village de réfugiés, la communauté juive d’Anatevka a été fondée par le rabbin Moshe Reuven Azman, père de Shmuel.

Elle répond « non seulement aux besoins matériels des Juifs d’Ukraine, dont la vie a été impitoyablement détruite, mais aide aussi à guérir leurs traumatismes et leurs âmes en les organisant en une communauté, en enseignant les valeurs juives et en autonomisant le soutien les uns aux autres et en montrant à leurs compatriotes juifs des actes de bonté et de Tsedakkah », a rapporté le site ultra-orthodoxe Hassidout.org.

« Anatevka est un village de réfugiés habité par des milliers de Juifs qui ont fui Kyiv et ses environs. Il y a des Juifs âgés, des hommes et des femmes et de nombreux enfants. Nous sommes proches de Kyiv, mais ici les Juifs sont davantage protégés. Nous apportons un logement à tous ceux qui viennent, de la nourriture, des boissons et d’autres nécessités. De plus en plus de Juifs y viennent », a déclaré le rabbin Azman.

United Hatzalah

Une équipe de l’United Hatzalah apporte actuellement une assistance humanitaire et médicale aux milliers de réfugiés ukrainiens arrivés en Moldavie. Du matériel provient du centre médical Sheba en Israël, cela afin de permettre à des experts médicaux israéliens d’effectuer des téléconsultations avec la Moldavie, en coordination avec Hatzalah. Il est possible de donner à l’organisation ici.

Le personnel médical de United Hatzalah sur le terrain en Moldavie, le 28 février 2022. (Crédit : autorisation United Hatzalah)

IsraAID

L’organisation israélienne IsraAID a elle aussi déployé une équipe d’urgence en Moldavie et appelle aux dons. Son personnel vise à fournir des soins d’urgence et à apporter une première aide psychologique aux réfugiés d’Ukraine.

Together with local police and volunteers, IsraAID team members built a tent in the Moldovan border town of Palanca….

Posted by IsraAID on Wednesday, March 2, 2022

Agence juive

L’Agence juive a mis en place des bureaux le long de la frontière ukrainienne (en Pologne, Moldavie, Roumanie et Hongrie) afin de faciliter le processus d’alyah pour ceux éligibles. L’organisation a indiqué qu’elle se préparait également à apporter des solutions de logement aux olim se trouvant dans ces pays frontaliers. Il est possible d’apporter son soutien ici.

Un groupe d’Ukrainiens se rend en Hollande avant d’immigrer en Israël, le 26 février 2022. (Crédit : Agence juive)

American Jewish Joint Distribution Committee

Organisation humanitaire juive américaine de premier plan, elle a lancé une campagne de fonds pour l’Ukraine. Elle propose des services de soins à la population et estime aider environ 40 000 personnes âgées juives et 2 500 enfants juifs pauvres à travers 1 000 lieux en Ukraine, grâce à son réseau Hesed.

« Au cours des mois sous tension qui ont précédé la crise actuelle, le JDC répondait déjà aux besoins économiques des Juifs les plus pauvres d’Ukraine face à la forte hausse des prix de la nourriture, des médicaments et des services publics », indique son site Internet.

Des bénévoles triant des vêtements, du matériel et des produits alimentaires dans un centre Hesed encore en activité en Ukraine. (Crédit : JDC)

Kesher Project

Cette initiative soutient les femmes et jeunes filles juives dans les pays d’Europe de l’Est. L’organisation a lancé une campagne de dons spécifique à l’Ukraine.

« Le projet Kesher vise à répondre aux besoins des femmes et des jeunes filles en Ukraine alors qu’elles font face à la crise actuelle et à ses retombées. Les fonds iront aux personnes dans le besoin. Ces besoins actuels concernent notamment le transport et l’hébergement de ceux qui fuient les villes attaquées. Les besoins futurs sont difficiles à déterminer pour le moment, mais nous sommes en contact quotidien avec nos dirigeants en Ukraine. Que les gens choisissent de rester ou d’évacuer, le projet Kesher soutiendra avec les femmes où qu’elles soient », a écrit l’organisation.

Project Kesher is meeting the needs of women and girls in Ukraine as they face the current crisis and the fallout. The…

Posted by Project Kesher on Friday, February 25, 2022

World Union for Progressive Judaism

Le World Union for Progressive Judaism, réseau international des mouvements réformés, libéraux, progressistes et reconstructionnistes, a lancé un fonds de crise pour l’Ukraine.

Les fonds récoltés iront en faveur « des individus et des communautés afin d’assurer leur sécurité et leur bien-être », selon le site Web de l’organisation.

Update from Rabbi Alexander Dukhovny directly from Kiev.Learn more about the WUPJ / EUPJ Ukraine Emergency Support…

Posted by World Union for Progressive Judaism • WUPJ on Tuesday, March 1, 2022

Survivor Mitzvah Project

L’initiative Survivor Mitzvah apporte une aide d’urgence aux survivants de la Shoah vivant dans la pauvreté en Europe de l’Est. Selon le site Web de l’organisation à but non lucratif, 100 % de l’argent récolté ira à ces survivants.

Our elderly Holocaust Survivors in Ukraine recognize the evils of war far too well and realize the detrimental outcomes…

Posted by The Survivor Mitzvah Project on Wednesday, February 23, 2022

Orthodox Union

L’Union orthodoxe, organisation phare du judaïsme orthodoxe en Amérique, a créé un fonds de crise afin de soutenir les Juifs d’Ukraine.

The Jews of Ukraine Desperately Need Your Help – donate now: https://www.ou.org/ukraine/

Posted by Orthodox Union on Thursday, February 24, 2022

HIAS

L’Hebrew Immigrant Aid Society est une association juive américaine qui soutient les réfugiés à travers le monde.

Une équipe se trouve sur place, en Moldavie, et l’HIAS a envoyé des fonds à des organisations juives dans les pays frontaliers à l’Ukraine, où se trouvent des réfugiés.

L’organisation a lancé une collecte de fonds d’urgence en faveur de l’organisation sœur Right To Protection (R2P), basée à Kyiv.

Before the conflict in Ukraine erupted, there were already an estimated 1.6 million internally displaced people. Now,…

Posted by HIAS on Friday, February 25, 2022

ORT

L’ORT, organisation guidée par les valeurs juives qui œuvre principalement pour l’éducation des jeunes, a lancé une campagne pour des distributions de nourriture et de matériel d’urgence, alors que les écoles sont fermées.

De nombreuses autres initiatives pour venir en aide aux Ukrainiens ont été lancées, notamment depuis la France. Il est ainsi possible de faire un don à la Croix-Rouge ukrainienne ; à Médecins du Monde ; au journal indépendant The Kyiv Independant ; au fonds humanitaire ukrainien, fonds géré par l’ONU ; à Save the Children ; à Care International ; à World Central Kitchen, qui distribue des repas à la frontière avec la Pologne ; ou encore à United Help Ukraine.

Il est néanmoins recommandé de faire attention aux arnaques, en vérifiant l’authenticité et la sécurité du site internet recueillant le don.

Pour accueillir des réfugiés ukrainiens chez soi, il est possible de contacter l’AMC France Ukraine à l’adresse : hebergement@ukr.fr

Peu de réfugiés ukrainiens sont arrivés en France pour le moment.

Enfin, de nombreuses associations cherchent à collecter du matériel (trousses de secours, équipements d’urgence, vêtements…) dans différentes villes.

À Paris, le rabbin Gabriel Farhi a appelé à apporter des dons à la cathédrale Saint-Volodymyr-le-Grand, siège de la communauté ukrainienne de France, au 51 rue des Saints-Pères (6e arrondissement).

Le Learning Planet Institut, 8 bis rue Charles V (4e arrondissement) recherche lui des trousses de premiers secours, des médicaments, bandages, compresses, couvertures, vêtements chauds, sac de couchages, aliments non périssables, produits d’hygiène… Le centre est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le week-end de 10h30 à 21h30.

À Marseille, la mairie réceptionne des produits pour les envoyer sur place, du lundi au samedi de 9h à 19h.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...