Coronavirus en Israël : 300 morts, une forte hausse du nombre de nouveaux cas
Rechercher

Coronavirus en Israël : 300 morts, une forte hausse du nombre de nouveaux cas

Le site du ministère a mis à jour le décompte total des cas à 18 461, une augmentation de 106 cas par rapport à mercredi soir et un bond de 1 700 cas en deux semaines

Des médecins du centre médical Sourasky à Tel Aviv soignent un patient dans l'unité de coronavirus, le 4 mai 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
Des médecins du centre médical Sourasky à Tel Aviv soignent un patient dans l'unité de coronavirus, le 4 mai 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Jeudi, le nombre de victimes du coronavirus en Israël a franchi le seuil des 300 morts, alors que le nombre de cas repart à la hausse avec plus de 100 cas confirmés par rapport à la veille, a indiqué le ministère de la Santé.

Aucun détail n’a été donné sur l’identité de la nouvelle victime.

Le site du ministère a mis à jour le décompte total des cas à 18 461, une augmentation de 106 cas par rapport à mercredi soir et un bond de 1 700 cas en deux semaines, alors que moins de 1 200 avaient été recensés sur l’ensemble du mois de mai.

Le nombre de cas actifs, qui était passé sous la barre des 2 000 le mois dernier, se situe actuellement à 2 947.

Il y avait 31 patients dans un état grave, dont 24 sous respirateurs. 44 autres personnes étaient dans un état modéré, et le reste présentait des symptômes légers, voire aucun symptôme.

Des officiels de la santé ont attribué une bonne partie de cette récente augmentation des cas aux établissements scolaires, qui ont rouvert en mai après deux mois de fermeture.

La semaine dernière, le gouvernement a choisi de ne pas fermer toutes les écoles, mais il pourrait avoir recours à des fermetures ciblées partout où l’on trouve le coronavirus.

Jeudi, le ministère de l’Education a déclaré que 442 étudiants et membres du personnel ont été diagnostiqués avec le COVID-19 depuis cette nouvelle poussée de l’épidémie. Le ministère a déclaré que 144 écoles et crèches ont été fermées. Près de 24 000 personnes sont en quarantaine après la découverte de cas du virus.

Des cours partiels ont repris jeudi dans l’établissement Gymnasia Rehavia à Jérusalem, qui était considéré comme l’épicentre de cette nouvelle poussée de coronavirus après que plus de 150 étudiants et membres du personnel ont été infectés.

Pourtant, peu d’élèves sont revenus en classe jeudi. Des gardes ont pris la température de chaque personne qui entrait, a rapporté la chaîne public Kan.

L’école a d’abord rouvert ses portes pour les élèves de 1ère et de Terminale qui doivent ensuite passer le bac. Mercredi, le principal de l’établissement a déclaré à la Douzième chaîne que seuls des petits groupes d’élèves allaient revenir dans la première phase de réouverture, plutôt que des classes complètes comme avant l’épidémie.

Mercredi, un reportage télévisé a confirmé qu’un patient atteint du coronavirus avait bien été présent à la fin mai dans la boîte de nuit Desert Night & Day Club à Rishon Lezion. Ces derniers jours, on a vu l’établissement être rempli de centaines de personnes qui dansaient les uns à côté des autres, sans respecter les règles de distanciation sociale.

La municipalité de Rishon Lezion aurait convoqué le propriétaire de la boîte de nuit pour lui demander de s’expliquer et aurait fermé l’établissement, a rapporté la Douzième chaîne. Le club a répondu en expliquant qu’il y avait 600 personnes présentes alors que sa capacité maximal d’accueil est de 1 930 personnes, estimant qu’il n’avait pas enfreint les directives du ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...