Manque d’équipements de protection pour les professionnels de santé
Rechercher

Manque d’équipements de protection pour les professionnels de santé

19 malades sont des professionnels de santé, probablement contaminés par leurs patients

Des travailleurs à l'intérieur d'un bâtiment de l'hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, qui a été converti en unité d'isolement pour les cas de coronavirus, le 20 février 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des travailleurs à l'intérieur d'un bâtiment de l'hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, qui a été converti en unité d'isolement pour les cas de coronavirus, le 20 février 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le ministère de la Santé a fait état lundi de 131 nouveaux cas de Covid-19 en Israël, ce qui porte le total à 344.

Parmi les personnes contaminées par le virus, 5 sont gravement malades, selon le ministère.

Quatre autres personnes ne présentent plus aucun symptôme et sont en voie de guérison, selon le ministère.

Le ministère de la Santé a indiqué dimanche que 2 593 professionnels de santé étaient désormais en isolement en raison du virus, parmi lesquels figurent 19 cas confirmés, dont la directrice adjointe du principal laboratoire épidémiologique du ministère de la Santé dans le centre d’Israël.

Selon la Douzième chaîne, son état de santé est bon, et les 18 autres laborantins ont été placés en quarantaine : sept médecins, quatre infirmières, trois membres de l’équipe logistique, deux ambulanciers urgentistes, un pharmacien et un ergothérapeute.

L’hôpital Ichilov de Tel Aviv a signalé en début d’après-midi lundi qu’un autre médecin avait contracté le coronavirus, faisant de lui le dernier professionnel médical à avoir été diagnostiqué avec la maladie.

En raison de cette évolution, des dizaines de professionnels de la santé de son service urologique ont été mis en quarantaine, selon les médias israéliens. C’est le deuxième cas de contamination d’un médecin de l’hôpital d’Ichilov par cette maladie.

Les médecins ont déploré le manque d’équipements de protection pour le traitement des patients atteints du Covid-19 mortel, après que 19 professionnels de santé ont contracté la maladie.

« Pendant des jours, nous avons averti que les surveillances, les protocoles et les instructions de vérification n’étaient pas alignées à la situation, et qu’elles conduisaient à des contaminations, qu’il y avait, dans les hôpitaux, des bombes à retardement, où [les patients] sont reçus par des équipes qui manquent d’équipements de protection, se font infecter et contaminent les autres », a déploré le docteur Ray Biton, de l’organisation des internes en médecine Mirsham, sur Facebook.

Un haut fonctionnaire du ministère de la Santé a critiqué son organisation pour ne pas avoir assuré un approvisionnement suffisant en équipements de protection – masques, gants et combinaisons de protection contre les matières dangereuses – pour une telle épidémie.

« C’est affligeant [de voir] ce qu’a fait le ministère de la Santé ces dernières années. S’il ne s’est pas préparé à des situations comme celle-ci, qu’a-t-il fait ? », a-t-il dit au site Walla, sous couvert d’anonymat.

Parmi le nombre croissant de professionnels de la santé infectés, un reportage télévisé a révélé dimanche qu’Israël possède de puissantes combinaisons de protection conçues pour être utilisées en cas de guerre chimique. Selon la Douzième chaîne, si ce type de combinaisons a été utilisé par des médecins chinois, les ministères israéliens de la Santé et de la Défense sont opposés à leur utilisation pour traiter le Covid-19. Les responsables gouvernementaux redouteraient que ces combinaisons soient trop encombrantes et qu’elles contribuent à la propagation de la maladie.

L’armée israélienne a déclaré de son côté que l’un des derniers patients diagnostiqué du coronavirus est un militaire de profession.

Identifié comme Patient 247 (sur 250), il est le 5e militaire à être diagnostiqué du coronavirus.

« Une étude épidémiologique a été menée, et tous ceux qui ont été en contact proche avec lui ont été mis en quarantaine. Nous localisons d’autres personnes ayant été en proche contact avec lui », a fait savoir l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...