COVID-19 : Un vaccin d’une firme américaine pourrait être testé en Israël
Rechercher

COVID-19 : Un vaccin d’une firme américaine pourrait être testé en Israël

Après un accord avec Israël sur l'achat du vaccin, le directeur d'Arcturus Therapeutics a dit que des essais de Phase 3 pourront se faire dans des villes très touchées par le virus

Un homme reçoit une première injection dans la première phase d'essai clinique d'un potentiel vaccin pour le Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, le lundi 16 mars 2020, au 
Kaiser Permanente Washington Health Research Institute à Seattle (AP Photo/Ted S. Warren)
Un homme reçoit une première injection dans la première phase d'essai clinique d'un potentiel vaccin pour le Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, le lundi 16 mars 2020, au Kaiser Permanente Washington Health Research Institute à Seattle (AP Photo/Ted S. Warren)

Le directeur-général d’une firme américaine qui développe actuellement un vaccin contre le coronavirus a indiqué, dimanche, qu’alors que le taux d’infection à la maladie s’élève en Israël, le pays pourrait être utilisé pour réaliser des essais sur les êtres humains.

« Ce que je crois, c’est qu’Israël doit relever des défis significatifs en ce qui concerne la prévalence de la COVID et que le pays présente une opportunité qui nous permettrait peut-être d’y réaliser l’étude d’homologation, en combinant les données issues de cette étude avec celles des autres pays », a commenté le directeur-général d’Arcturus Therapeutics, Joseph Payne, devant les caméras de la Douzième chaîne, se référant aux essais cliniques de Phase 3 sur les êtres humains.

« Il est essentiel que l’étude soit faite dans des lieux où la présence de la COVID-19 est substantielle, de manière à pouvoir prouver plus rapidement que le vaccin fonctionne », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Arcturus Therapeutics avait indiqué avoir signé une liste de conditions contraignantes avec l’Etat juif dans le cadre d’un accord portant sur des centaines de millions de dollars, quelques jours après l’obtention par la firme d’une convention l’autorisant à commencer ses essais cliniques, pour son vaccin anti-COVID-19, sur les êtres humains à Singapour.

Le directeur général d’Arcturus Therapeutics Joseph Payne, le 27 juillet 2020 (Capture d’écran/Douzième chaîne)

Un reportage diffusé la semaine dernière par la Douzième chaîne, qui n’a pas cité ses sources, a expliqué que l’accord conclu par Israël déterminant l’achat par l’Etat juif de quatre millions de vaccins ne connaîtrait une suite qu’en cas de réussite des prochaines phases d’essais cliniques. Une information que le ministère de la Santé a refusé de commenter.

Arcturus Therapeutics et l’école de médecine Duke-NUS – née d’une collaboration entre la Duke University et l’université nationale de Singapour – ont annoncé la semaine dernière que les essais cliniques avaient été approuvés par Singapour concernant le vaccin LUNAR-COV19 développé par la firme.

Les essais commenceront « dans les meilleurs délais » sur un nombre maximum de 108 adultes, ont précisé les deux partenaires.

« L’approbation donnée à notre candidature aux essais cliniques de notre vaccin LUNAR-COV19 est un tournant déterminant pour Arcturus », a noté Payne, président et directeur-général d’Arcturus.

Le produit « pourrait faciliter les campagnes vaccinales massives nécessaires pour viser des centaines de millions d’individus dans le monde entier », a-t-il continué.

« Les études pré-cliniques effectuées sur LUNAR-COV19 ont débouché sur des résultats très prometteurs, et notamment sur la possibilité qu’une seule dose de ce vaccin soit suffisante pour activer des réponses immunitaires solides et durables », a a estimé pour sa part le professeur Ooi Eng Eong, directeur-adjoint du programme des maladies infectieuses émergentes à Duke-NUS dans le communiqué.

Le mois dernier, Israël a signé un accord avec la firme biotechnologique américaine Moderna pour l’achat potentiel de son vaccin contre le coronavirus s’il s’avère qu’il doit être efficace, ont fait savoir les médias en hébreu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...