Covid : 500 décès, les ministres envisagent de lever le confinement du week-end
Rechercher

Covid : 500 décès, les ministres envisagent de lever le confinement du week-end

Il est peu probable qu'il soit levé cette semaine, mais certains magasins ont déclaré qu'ils prévoyaient d'ouvrir quand même ; de nouveaux tests de 15 minutes vont être utilisés

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein rend visite à des patients dans une unité de coronavirus au centre médical Yitzhak Shamir à Tzrifin, le 23 juillet 2020. (Crédit : ministère de la Santé)
Le ministre de la Santé Yuli Edelstein rend visite à des patients dans une unité de coronavirus au centre médical Yitzhak Shamir à Tzrifin, le 23 juillet 2020. (Crédit : ministère de la Santé)

Les cas de coronavirus en Israël ont augmenté de 1 545 jeudi, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publiés dans la soirée.

Le nombre de décès a augmenté de trois, passant à 500, le nombre total de cas s’élevant à 70 036. Le nombre de patients guéris a considérablement augmenté, passant de 35 516 le matin à 43 489 le soir.

Le ministère de la Santé a expliqué que cela reflétait un changement dans sa définition des patients guéris qui n’a pas encore été pleinement mis en œuvre.

En conséquence, le nombre de patients actifs est passé de 32 756 le matin à
26 047, avec 328 patients gravement malades (dont 102 sous respirateur), 148 patients modérément malades et le reste ne présentant que des symptômes légers, voire aucun.

Des personnels de santé effectuent des tests dans un centre de santé Clalit à Modiin, le 7 juillet 2020. (Yossi Aloni/FLASH90)

Selon des informations en langue hébraïque, le nouveau chef de la lutte contre le coronavirus, le professeur Ronni Gamzu, devait rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu jeudi soir pour discuter de la possibilité de lever les restrictions imposées aux entreprises par le gouvernement pendant le week-end, après que le ministre de la Défense Benny Gantz et le ministre de la Santé Yuli Edelstein ont convenu que les fermetures partielles ne causaient que des dommages économiques sans apporter les bienfaits sanitaires d’une fermeture totale.

Malgré cela, de nombreux centres commerciaux auraient prévu de rouvrir ce week-end, en dépit des restrictions gouvernementales.

La députée Yifat Shasha-Biton, qui doit être démise de son poste de cheffe de la commission de la Knesset contre le coronavirus après avoir irrité Netanyahu en annulant la réglementation COVID-19 imposée par le cabinet, a exhorté le Premier ministre à lever immédiatement les restrictions du week-end, déclarant que son ancien groupe d’experts avait recommandé une telle mesure il y a une semaine.

Les données du ministère de la Santé interne ont montré mercredi un ralentissement significatif du nombre de cas de maladies graves et de décès lors de la dernière vague d’infections, par rapport à la première vague en mars-avril.

Israël se classe au cinquième rang mondial pour le nombre de nouvelles infections à coronavirus par habitant, devançant les États-Unis, selon les données compilées par une publication scientifique basée à l’université d’Oxford.

Et alors que le pays a vu le nombre de nouveaux cas de coronavirus grimper en flèche à plus de 2 000 par jour ces dernières semaines, un nouveau rapport de l’Université hébraïque publié jeudi affirme qu’Israël a réussi à contrôler la deuxième vague de coronavirus, grâce à une stabilisation récente du nombre de patients gravement et modérément malades.

La courbe des patients gravement et modérément malades a commencé à monter en flèche fin juin avant de se stabiliser ces derniers jours, ont indiqué les chercheurs. Ils en attribuent le mérite aux restrictions imposées ces dernières semaines pour limiter la surpopulation.

Des personnes portant des masques, en raison de l’épidémie de coronavirus, dans la rue Jaffa au centre-ville de Jérusalem, le 13 juillet 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Selon le rapport, le nombre de décès augmentera d’environ 200 au cours des trois prochaines semaines en raison du taux élevé d’infection au cours du mois dernier.

Lundi, le ministère a fait savoir que les services de lutte contre le coronavirus dans quatre des plus grands hôpitaux israéliens étaient pleins, un cinquième d’entre eux approchant de sa capacité totale. Le ministère a également enregistré une surcharge générale dans les hôpitaux, avec deux grands centres médicaux de Jérusalem et les plus grands hôpitaux de Tel-Aviv et de Ramat Gan tout près, fonctionnant presque à pleine capacité ou plus.

Les experts ont accusé une réouverture trop rapide et l’absence d’un programme efficace de recherche des contacts comme étant les principaux facteurs de la résurgence du virus, qui s’est produite alors que les nouveaux cas quotidiens dans le monde ont également atteint des niveaux records.

Les efforts de recherche des contacts du ministère de la Santé ont été mis à mal lors de la deuxième vague, avec des rapports indiquant que son système d’enquête épidémiologique sur les personnes diagnostiquées a été largement dépassé par la propagation du virus. En Israël, il y a un épidémiologiste pour 300 000 personnes.

Cependant, mardi, le professeur Ronni Gamzu a annoncé que les militaires prendraient en charge la recherche des contacts tout en promettant d’intensifier les tests et de maintenir les restrictions gouvernementales au minimum. Il s’est également dit confiant que les taux de virus pourraient être maîtrisés.

L’armée « a les capacités, elle a les technologies » pour couper la chaîne d’infection, a-t-il dit, promettant de mettre fin aux règles « illogiques » qui « nuisent à l’économie ».

Selon un reportage de la Douzième chaîne publié jeudi, le quartier général du commandement du front intérieur de l’armée à Ramle, en dehors de Tel-Aviv, devrait ouvrir en début de semaine prochaine et commencer son travail de recherche des contacts.

Lorsqu’il ouvrira, il comptera plus de 1 000 chercheurs, d’après la chaîne, ajoutant que Ronni Gamzu avait l’intention de faire venir à bord des personnes capables de travailler avec des groupes minoritaires tels que les travailleurs ultra-orthodoxes et étrangers.

Le réseau a également indiqué que le ministère de la Santé avait commandé quelque 300 nouvelles machines capables de traiter des tests de coronavirus en seulement 15 minutes. Ces machines, qui ont été testées par le Magen David Adom en collaboration avec les caisses de santé israéliennes, ne seraient efficaces qu’à 80 % par rapport aux tests actuellement utilisés.

Toutefois, la rapidité des appareils est considérée comme un avantage compte tenu du nombre de tests effectués quotidiennement, ils commenceront à être déployés dès dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...