Crise des opioïdes : Tfuts ôte le nom de Sackler des bâtiments et programmes
Rechercher

Crise des opioïdes : Tfuts ôte le nom de Sackler des bâtiments et programmes

Le doyen de l'école de médecine dit que les étudiants "trouvent inacceptable" d'être dans des structures portant le nom de la famille incriminée pour son rôle dans la crise

Gabe Ryan, un employé, supprime les lettres formant le nom d' Arthur M. Sackler à l'entrée du bâtiment de l'école de médecine Tufts à Boston, le 5 décembre 2019 (Crédit :  AP Photo/Steven Senne)
Gabe Ryan, un employé, supprime les lettres formant le nom d' Arthur M. Sackler à l'entrée du bâtiment de l'école de médecine Tufts à Boston, le 5 décembre 2019 (Crédit : AP Photo/Steven Senne)

JTA — La Tufts University a supprimé le nom Sackler de plusieurs de ses bâtiments et de ses programmes sur le campus de la faculté de médecine.

Cette décision, qui a été annoncée jeudi, a été prise après qu’un rapport indépendant a critiqué l’école, qui avait reçu des dons de la famille. Tufts avait commandité ce rapport au début de l’année après le dépôt d’une plainte contre la famille Sackler et Purdue Pharma, la firme pharmaceutique privée et propriété de cette dernière.

La famille Sackler fait l’objet d’une polémique massive pour le rôle central qu’elle a tenu dans le crise des opioïdes qui a entraîné la mort de centaines de milliers d’Américains. Purdue est le fabricant de l’OxyContin, l’un des opioïdes les plus importants du marché.

Plusieurs institutions culturelles majeures — notamment le Tate museum en Angleterre, la National Portrait Gallery britannique et le Solomon R. Guggenheim Museum à New York — ont fait savoir qu’ils n’accepteraient plus d’argent de la part de la famille Sackler.

Le panneau de l’entrée de l’école de médecine Tufts à Boston, identifiant le centre Arthur M. Sackler Center au sein de la faculté, le 25 septembre 2019 (Crédit : AP Photo/Steven Senne)

La famille Sackler a fait un don à la faculté de médecine de 15 millions de dollars sur plus de 30 ans et son nom est rattaché à sa faculté de sciences biomédicales – le centre d’éducation médicale Arthur M. Sackler – ainsi qu’à des laboratoires et fonds de recherche.

C’est la première fois que Tufts supprime le nom d’un donateur d’un bâtiment, a noté le Boston Globe.

A lire : Qui est la famille Sackler au centre de la crise des opioïdes ?

« Nos élèves trouvent inacceptables d’entrer dans un bâtiment nommé Sackler où ils viennent pour suivre leur enseignement de la médecine », a expliqué le docteur Harris Berman, doyen de la faculté de médecine, au Times.

L’université ne rendra pas l’argent issu des dons.

L’avocat de la famille Sackler, Daniel Connolly, a indiqué qu’il œuvrerait à renverser cette décision, a annoncé le New York Times, la qualifiant de « particulièrement perturbante et malhonnête intellectuellement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...