Israël en guerre - Jour 258

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Danielle Cohen, 25 ans : Conseillère pour jeunes délinquants et perpétuelle optimiste

Assassinée par des terroristes du Hamas lors du festival de musique Supernova le 7 octobre 2023

Danielle Cohen, assassinée par des terroristes du Hamas au festival de musique Supernova le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Danielle Cohen, assassinée par des terroristes du Hamas au festival de musique Supernova le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Danielle Cohen, 25 ans, originaire de Netanya, a été assassinée par le groupe terroriste palestinien du Hamas lors du festival de musique Supernova le 7 octobre dernier.

Elle a été tuée avec son meilleur ami, Yohaï Ben Zecharia, alors qu’elle tentait de fuir la rave-party. Elle a été enterrée le 13 octobre au cimetière Shikun Vatikim de Netanya.

« J’ai aimé la façon dont elle n’a jamais cédé à quoi que ce soit. Le monde a essayé de l’abattre, mais elle a toujours souri et s’est donnée à fond », a déclaré Nofar Sabag, le compagnon de Danielle.

Nofar a décrit comment, dès son plus jeune âge, Danielle été ballottée d’un cadre scolaire ou d’un internat à l’autre, déménageant d’une ville à l’autre et vivant même dans la rue pendant un certain temps alors qu’elle était mineure. Selon Nofar, Daniel n’a jamais laissé ses propres difficultés assombrir la joie qu’elle apportait à ceux qui l’entouraient.

Sur une page commémorative Instagram créée par des proches, Shiran Shperberg a parlé de sa volonté d’en savoir plus sur les derniers moments de Danielle au festival, de découvrir ce qu’elle a fait dans ses derniers instants sur Terre. Ce qu’elle a tenté de faire, le cas échéant, pour aider les autres victimes sans défense qui l’entouraient. Elle finit par trouver une vidéo que Danielle a prise au festival après le lancement de l’assaut.

« Même dans les moments où tu as commencé à t’inquiéter et à avoir peur, tu t’es assurée de calmer les gens qui étaient avec toi, comme tu as toujours su le faire. Et mon cœur a été déchiré par le moment où tu as dit : ‘Tout va bien se passer.’ Tu es restée optimiste jusqu’au dernier moment », a déclaré Shperberg.

Et d’ajouter : « J’espère qu’au moins de là-haut, tu peux voir à quel point les gens t’aimaient et se sentir chanceux d’avoir eu le privilège de te connaître ! Tu as volé le cœur de tant de gens. Et comment ne pas le faire ? Toute ton essence était de répandre librement la lumière et l’amour. »

La page commémorative est marquée par le deuil et les larmes, mais aussi par la célébration de la vie. Dans chaque vidéo, Danielle semble faire rire quelqu’un, d’une manière ou d’une autre : fumant une cigarette et chantant au karaoké ( Shema Yisrael, de Sarit Hadad), dansant avec une perruque, faisant le clown avec un ami dans une salle de spectacle, faisant rire aux éclats une amie qui essaie d’enlever une abeille de ses cheveux, dansant dans une boîte de nuit un verre dans une main et une cigarette dans l’autre alors que « la chanson la plus stupide du monde » résonne dans les baffles.

Il y a également trois publications montrant Danielle avec Michael, le chien qu’elle a rencontré un jour en rentrant chez elle après son travail au foyer. Jusqu’à ce qu’elle quitte la ville pour le festival Supernova, Danielle travaillait comme conseillère à « Neot Aviv », un pensionnat pour adolescentes en difficulté à Herzliya.

Une publication du site web de l’Institut Haruv – qui se consacre à la recherche et à la formation pour aider les enfants maltraités et négligés en Israël – décrit les projets de Danielle pour une fête d’adieu au pensionnat.

Selon la publication, Danielle était sur le point de terminer son travail de conseillère au foyer et avait invité des amis, des collègues et d’anciens résidents du foyer à une soirée karaoké et barbecue prévue pour le 19 octobre. Avant son assassinat, elle avait commencé à rencontrer les résidents du pensionnat pour leur dire au revoir et leur parler de ses projets – et des leurs – pour l’avenir.

Le 19 octobre, une semaine après l’identification du corps de Danielle, les résidents du foyer ont organisé la fête d’adieu et ont écrit des notes à son intention sur des ballons blancs qu’ils ont lâchés dans le ciel.

Dans une publication Instagram du 13 octobre, HaAguda, l’organisation qui chapeaute la communauté LGBT en Israël, a écrit que les amis de Danielle disaient « que partout où elle allait, elle répandait la lumière, le don et l’attention aux autres ».

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.