Danon jure qu’il représentera « la vision de deux Etats » comme émissaire à l’ONU
Rechercher

Danon jure qu’il représentera « la vision de deux Etats » comme émissaire à l’ONU

"Je remplirai mes devoirs d'ambassadeur d'Israël à l'ONU avec responsabilité, respect et fierté. Je vais surprendre mes détracteurs," a souligné leministre de la Science

Danny Danon et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la conférence du Likud, le 9 novembre 2014 (Flash90).
Danny Danon et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la conférence du Likud, le 9 novembre 2014 (Flash90).

Le membre du Likud Danny Danon a promis samedi de représenter la « vision » à deux Etats du Premier ministre Benjamin Netanyahu, de modérer ses critiques de l’administration Obama, et de « surprendre ses détracteurs », après que ses opposants politiques aient fustigé Netanyahu qui l’a nommé vendredi prochain ambassadeur d’Israël à l’ONU.

« Je voudrais aborder de front certaines questions soulevées suite à l’annonce de ma nomination prochaine au poste d’ambassadeur d’Israël à l’ONU », a écrit dans un communiqué Danon, actuel ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace.

« Je suis honoré d’avoir été choisi par le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères pour représenter l’Etat d’Israël. Aujourd’hui, plus que jamais, j’apprécie mon rôle de fonctionnaire public et la responsabilité qu’il implique », a-t-il déclaré.

Adversaire féru de la solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien, Danon a néanmoins promis de mettre ces vues de côté.

« En tant qu’ambassadeur d’Israël à l’ONU, je représenterai les politiques et les positions du Premier ministre sur la sécurité et la paix, y compris son engagement de longue date à empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires et sa vision de deux Etats pour deux peuples – un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif », a écrit Danon.

« Je représenterai aussi la croyance profondément ancrée du Premier ministre que la relation entre Israël et les communautés juives de par le monde est d’une importance capitale pour l’avenir du peuple juif, et que tous les Juifs devraient pouvoir se sentir chez eux en Israël », a-t-il ajouté.

Concernant l’administration Obama, qu’il a déjà critiquée pour avoir tenté de forcer à une « capitulation » israélienne sur la question palestinienne, Danon a également promis une nouvelle approche.

« Enfin, j’ai ouvertement critiqué dans le passé la politique de l’administration américaine au Moyen-Orient. Mais en tant que ministre à part entière, qui participe aux délibérations du gouvernement, j’apprécie de plus en plus l’étendue de la coopération sécuritaire entre Israël et les Etats-Unis et son importance stratégique pour Israël », a dit le ministre.

« Je remplirai mes devoirs d’ambassadeur d’Israël à l’ONU avec responsabilité, respect et fierté. Je vais surprendre mes détracteurs », a-t-il écrit.

Danon a publiquement critiqué le Premier ministre pour sa gestion de l’opération Bordure protectrice, la guerre d’Israël contre le Hamas à Gaza l’été dernier. Après ces critiques incessantes alors qu’il siégeait dans le gouvernement en tant que vice-ministre de la Défense, Danon a été limogé par Netanyahu en juillet dernier.

Commentant la nomination de Danon au rôle d’émissaire de l’ONU dans un talk-show samedi après-midi, le président de Yesh Atid, Yair Lapid, a fustigé Danon.

Lapid a déclaré que pour des politiciens comme Danon, l’ancien Premier ministre du Likud, Menahem Begin n’était pas suffisamment extrémiste et « ne passerait pas aux primaires (du Likud) aujourd’hui ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...