L’opposition critique la nomination de Danon aux Nations unies
Rechercher

L’opposition critique la nomination de Danon aux Nations unies

Envoyer un ministre de droite à New York revient à « abandonner Israël au milieu d'une bataille », a affirmé Livni

Danny Danon (Crédit : Flash 90)
Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Les législateurs de l’opposition ont critiqué vendredi la décision du Premier ministre Benjamin Netanyahu de nommer l’actuel ministre de la Science Danny Danon au poste vacant d’ambassadeur d’Israël aux Nations unies.

« Netanyahu abandonne l’Etat d’Israël au milieu d’une bataille difficile sur la scène internationale », a déclaré la députée de l’Union sioniste, Tzipi Livni.

Le Premier ministre « privilégie ses intérêts personnels au sein du Comité central du Likud au détriment des intérêts de la sécurité de l’Etat d’Israël », a-t-elle accusé.

Danon, 44 ans, est un député Likud depuis 2009.

Il a été congédié de son poste de ministre adjoint de la Défense l’an dernier par Netanyahu après qu’il a publiquement critiqué ce qu’il a appelé la conduite insuffisamment agressive du gouvernement pendant la guerre de l’été dernier avec le Hamas à Gaza. Danon est un adversaire déclaré de la solution à deux Etats.

Danon préside le puissant comité central du Likud et a affronté Netanyahu au cours des dernières années pour le contrôle des institutions internes du parti Likud.

Les critiques ont noté que Danon n’a aucune expérience diplomatique.

Le leader de l’opposition et la tête de l’Union sioniste, Isaac Herzog, a qualifié la nomination de « cynique et entraînée par la politique politicienne ».

« C’est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine », a déclaré le député de l’Union sioniste, Erel Margalit. « Danon nous fera languir du préjudice causé par Netanyahu aux relations étrangères d’Israël ».

Il fait écho aux commentaires des autres, accusant le Premier ministre de préférer « ses propres petits intérêts » et « vendre les intérêts internationaux d’Israël ».

Une déclaration de l’Union sioniste a qualifié cette décision d’ « un autre clou dans le cercueil des relations étrangères d’Israël », et dit que « Netanyahu se comporte comme le plus petit [apparatchik] du Likud, pas comme un leader ».

Les voix du Likud ont été mises en sourdine depuis que l’annonce a été faite vendredi matin, à une exception près. La ministre pour les Minorités et l’Egalité du Likud, Gila Gamliel, a déclaré que Danon était « la bonne personne à la bonne place et dont le succès sera le succès de chacun d’entre nous ».

Tzahi Hanegbi, le député du Likud, qui préside la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a annoncé qu’il serait candidat à présidence du Comité central du Likud et qu’il allait demander au Premier ministre de le nommer ministre de la Science à la place de Danon. Hanegbi avait été le président du Comité central de 1997 à 2005.

La ministre de la Culture Miri Regev a également annoncé qu’elle se présenterait également pour la présidence du Comité central.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...