Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

De l’électricité produite par l’énergie des vagues pour les foyers en Israël

La firme Eco Wave signe un accord avec la compagnie d'électricité israélienne pour raccorder l'énergie houlomotrice au réseau électrique national

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Eco Wave Power utilise des flotteurs pour exploiter la puissance des vagues et la convertir en énergie renouvelable. (Crédit : Autorisation)
Eco Wave Power utilise des flotteurs pour exploiter la puissance des vagues et la convertir en énergie renouvelable. (Crédit : Autorisation)

La société israélienne Eco Wave Power, qui a mis au point une technologie permettant d’exploiter l’énergie propre produite par le mouvement des vagues, a signé un premier accord avec la Compagnie nationale israélienne d’électricité (IEC) pour le raccordement de sa centrale d’énergie houlomotrice et la vente de l’électricité produite au réseau électrique israélien.

Eco Wave a déclaré avoir fixé un tarif de rachat officiel avec la IEC pour la fourniture d’électricité produite par les vagues de l’océan et de la mer. Dès son raccordement à la centrale houlomotrice de l’entreprise, située dans le port de Jaffa à Tel-Aviv, cette énergie sera transmise pour la première fois au réseau national pour alimenter en électricité les ménages israéliens. Selon Eco Wave, l’énergie houlomotrice peut à elle seule produire deux fois la quantité d’électricité produite actuellement dans le monde.

Le projet d’énergie houlomotrice, également connu sous le nom de EWP-EDF One Project, est mené en partenariat et cofinancé par EDF (Électricité de France) Renewables en Israël et le ministère de l’Énergie israélien. Le ministère a déjà reconnu la technologie d’Eco Wave comme une « technologie pionnière ».

Fondée à Tel Aviv en 2011 par Inna Braverman alors qu’elle avait 24 ans, Eco Wave a mis au point un mécanisme côtier utilisant des flotteurs fixés aux structures marines artificielles existantes, telles que les jetées et les brise-lames, afin de tirer de l’énergie des vagues entrantes en convertissant le mouvement ascendant et descendant des vagues en électricité verte. Cette technologie est donc plus rentable que les solutions au large des côtes, car elle ne nécessite pas l’utilisation de navires, de plongeurs, de câbles sous-marins et d’amarrages pour la connexion au système.

« Le coup d’envoi officiel du raccordement au réseau pour notre projet EWP-EDF One est un moment très attendu, qui représente une étape importante pour notre entreprise et notre pays », a déclaré Braverman, fondatrice et présidente-directrice générale d’Eco Wave. « Eco Wave Power s’engage à apporter un changement positif dans le monde, et nous sommes impatients d’initialiser le projet EWP-EDF One dans le port de Jaffa ».

Conformément à l’accord de rachat d’électricité, l’IEC effectuera un test de synchronisation du réseau avant de raccorder officiellement le projet d’énergie houlomotrice EWP-EDF One au réseau énergétique israélien, a déclaré Eco Wave dans un communiqué.

L’accord fait suite à l’annonce par Eco Wave, en juillet, du succès des essais de fonctionnement des sous-systèmes mécaniques et hydrauliques de la centrale houlomotrice du projet EWP-EDF, et notamment de la mise à l’eau des flotteurs pour la première fois.

Eco Wave exploite déjà depuis 2014 une centrale électrique pilote non raccordée au réseau dans le port de Jaffa pour tester les composants du système et la conception des flotteurs, ainsi que pour produire de l’électricité propre générée par l’énergie houlomotrice. En 2018, Eco Wave a reçu une subvention du ministère des Infrastructures nationales, de l’Énergie et des Ressources en eau pour l’expansion de la station pilote à 100KW.

Le but d’Eco Wave est de construire des centrales électriques alimentées par l’énergie des vagues afin de permettre aux habitants d’avoir accès à l’électricité à proximité de leur logement, sans créer de pollution atmosphérique. Cette initiative est le fruit du parcours personnel de Braverman, qui, née en Ukraine deux semaines après l’explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, a souffert d’un arrêt respiratoire dû à la pollution de l’air.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’air respiré par près de 99 % de la population mondiale excède les limites de qualité de l’air fixées par l’OMS et menace leur santé. L’OMS a souligné la nécessité de réduire l’utilisation des combustibles fossiles et de prendre d’autres mesures pour réduire les niveaux de pollution de l’air, notamment en investissant dans des logements et des installations de production d’énergie à haut rendement énergétique.

Indépendamment, Eco Wave a annoncé qu’elle commencerait par installer sa technologie d’énergie houlomotrice à AltaSea, dans le port de Los Angeles, son premier site américain, qui « est considéré comme la toute première station d’énergie houlomotrice onshore » aux États-Unis. La société a indiqué qu’elle détenait des accords de concession pour des installations commerciales en Espagne, au Portugal, en Turquie et dans d’autres pays, ce qui vient s’ajouter à son portefeuille de projets de 404,7 MW en pleine expansion.

Il existe plusieurs entreprises qui cherchent à exploiter l’énergie maritime pour la production d’énergie propre. Parmi elles, BaroMar, qui a mis au point une solution sous-marine pour le stockage de l’énergie éolienne et solaire, et Nayam Wings, qui a créé un nouveau système de propulsion éolienne pour les navires maritimes, basé sur une voile d’aile rigide.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.