Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

De nouvelles images montrent un terroriste s’emparer d’un fusil laissé par un garde

La vidéo de l'attaque du 31 décembre montre le terroriste qui essaie de tirer ; la femme blessée dit qu'il l’a poignardée en prenant l'arme, défend sa décision de quitter la pièce

Capture d'écran d'une vidéo montrant deux agents de sécurité israéliens luttant pour le contrôle d'un fusil saisi par un terroriste lors d'une attaque à l'arme blanche, le 1er janvier, à Mishor Adumim. (Crédit : X. Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo montrant deux agents de sécurité israéliens luttant pour le contrôle d'un fusil saisi par un terroriste lors d'une attaque à l'arme blanche, le 1er janvier, à Mishor Adumim. (Crédit : X. Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un terroriste palestinien qui a poignardé deux gardes de sécurité en Cisjordanie au début de la semaine a réussi à s’emparer d’un fusil au cours de l’attaque, mais n’a pas réussi à tirer, comme le montrent les images vidéo de l’incident qui ont été publiées jeudi.

Les deux gardes, qui ont été blessés à l’arme blanche lors de l’attaque à l’entrée de la zone industrielle de Mishor Adumim dimanche soir, ont réussi à arracher l’arme des mains du terroriste avant qu’il ne leur tire dessus. Les images montrent les gardes tirant sur l’assaillant, même après avoir récupéré le fusil ; ce dernier a succombé à ses blessures.

On ne sait pas très bien comment le terroriste a réussi à s’emparer du fusil, que l’on voit porté en bandoulière par la gardienne au début de la séquence, car le montage semble avoir été partiellement interrompu.

La gardienne, Rotem Gabbay, a affirmé au site d’information Ynet qu’au cours de l’attaque, ses lunettes ont volé et que c’est à ce moment-là « qu’il a saisi mon fusil ».

Sur les images, on voit les deux gardes quitter la pièce où l’agresseur est allongé sur le sol, sans apparemment tenir d’arme. On y voit Gabbay, sans ses lunettes, tirer dans sa direction avec un pistolet alors qu’elle et un garde masculin, poignardé au début de l’attaque, fuient tous deux la pièce.

La vidéo montre ensuite l’assaillant toujours au sol, mais tenant désormais un fusil M-16, qu’il pointe vers les gardes qui se tiennent à l’extérieur de l’embrasure de la porte. Le terroriste tente, sans succès, d’armer et de tirer, et les gardes se jettent alors sur lui pour lui arracher le fusil.

Gabbay a expliqué qu’ils ont préféré s’emparer du fusil à mains nues plutôt que d’essayer de désarmer le terroriste à distance de sécurité parce que leurs pistolets s’étaient enrayés.

Plus tard dans le clip, on voit Gabbay utiliser l’arme pour tirer sur l’homme au couteau, qui gît désarmé sur le sol. Plus d’une minute s’écoule avant que le garde masculin ne revienne, arme à la main, et reste surveiller le terroriste blessé qui se tord et tente d’attraper des objets.

Gabbay a expliqué que dans un premier temps, les gardes avaient laissé le terroriste seul dans la pièce avec son fusil « parce que nous craignions qu’il ne porte une bombe sur lui ».

Attaque à l’arme blanche à Mishor Adumim en Cisjordanie, le 31 décembre 2023. (Crédit : Magen David Adom)

Les deux gardes ont été emmenés à l’hôpital Hadassah de Jérusalem, au mont Scopus, par le service de secours du Magen David Adom, après avoir reçu les premiers soins sur les lieux de l’attentat.

Au moment des faits le MDA avait indiqué que Gabbay, 24 ans, se trouvait dans un état bon à modéré et que le garde, âgé d’une vingtaine d’années avait été légèrement blessé lors de l’attaque.

Gabbay a déclaré à Ynet qu’elle se remettait encore de l’agression, mais qu’elle était sortie de l’hôpital « après une opération pas facile ».

Un couteau trouvé sur les lieux d’une attaque au couteau près de la zone industrielle de Mishor Adumim, en Cisjordanie, le 31 décembre 2023. (Crédit : Police israélienne)

« Je ne sais pas si je retournerai travailler », a-t-elle ajouté.

Les tensions en Israël et en Cisjordanie sont vives depuis le 7 octobre, date à laquelle quelque 3 000 terroristes ont déferlé sur Israël par la frontière de Gaza lors d’une attaque menée par le Hamas, tuant au moins 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant plus de 240 otages.

Israël a répondu en lançant une campagne aérienne et une opération terrestre qui ont pour objectif de détruire le Hamas et de mettre fin à son règne de 16 ans sur Gaza, ainsi que d’obtenir la libération des otages.

L’armée israélienne a poursuivi ses opérations dans toute la Cisjordanie et la police a été mise en état d’alerte en Israël, en raison des craintes d’une éventuelle escalade de la violence.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.