Rechercher

De rares textes de Shakespeare offerts à la Bibliothèque nationale d’Israël

L'œuvre la plus ancienne "Le Songe de Poliphile", est une fantaisie érotique de 1499 ; le don anonyme comprend 7 textes couvrant 400 ans, qui viennent enrichir la collection

Première édition des poèmes de Shakespeare, publiée en 1640. (Crédit : La Bibliothèque nationale d'Israël)
Première édition des poèmes de Shakespeare, publiée en 1640. (Crédit : La Bibliothèque nationale d'Israël)

De rares exemplaires d’œuvres attribuées à William Shakespeare ont été donnés à la Bibliothèque nationale d’Israël, a annoncé cette dernière mercredi.

Les ouvrages offerts comprennent une copie de la première édition du First Folio, qui contient toutes les pièces de Shakespeare. Ce recueil a été publié pour la première fois en 1623.

La donation comprend également un exemplaire de la deuxième édition de l’œuvre de Shakespeare, intitulée The Second Folio, publiée en 1632.

Une première édition d’un petit livret comprenant des poèmes de l’écrivain du XVIe siècle fait également partie de cette généreuse donation.

L’œuvre la plus ancienne donnée était un incunable – un texte imprimé aux débuts de l’imprimerie en Europe, c’est-à-dire entre 1444, date de l’invention de la presse à imprimer, et 1500.

Le texte donné, imprimé en 1499, est une fantaisie érotique intitulée Hypnerotomachia Poliphili, ou The Dream of Poliphilus (« Le Songe de Poliphile ») en anglais, qui aurait été écrite par un moine dominicain nommé Francesco Colonna.

Pages de garde avec illustrations gravées sur bois de l’Hypnerotomachia Poliphili, 1499. (Crédit : La Bibliothèque nationale d’Israël)

Parmi les autres ouvrages offerts figurent deux volumes du Dictionnaire de la langue anglaise de Samuel Johnson de 1755, considéré comme l’un des dictionnaires les plus importants de son époque.

L’ouvrage le plus récent de la donation est la première édition de l’œuvre autobiographique Seven Pillars of Wisdom (« Les sept piliers de la sagesse ») de Thomas Edward Lawrence, publiée en 1926. Il raconte l’histoire de Lawrence, colonel britannique servant de conseiller aux forces bédouines pendant la révolte arabe contre l’Empire ottoman.

Les sept textes, qui couvrent plus de 400 ans de littérature et d’histoire humaines, ont été donnés à titre anonyme, a indiqué la Bibliothèque nationale.

La bibliothèque ne possédait pas auparavant de copies de la plupart des titres donnés, ce qui augmente considérablement la valeur de la donation.

Prospectus sur le projet de dictionnaire de la langue anglaise en deux volumes, 1747. (Crédit : La Bibliothèque nationale d’Israël)

« Nous saluons cette précieuse donation, qui enrichit considérablement les collections de la bibliothèque », a déclaré la Bibliothèque nationale dans un communiqué.

Créée en 1925, la Bibliothèque nationale abrite des collections de niveau international comprenant plus de quatre millions de livres et 2,5 millions de photographies, ainsi que des manuscrits, des objets d’art et des cartes.

Actuellement située sur le campus Givat Ram de l’Université hébraïque de Jérusalem, elle devrait être transférée dans un nouveau bâtiment situé entre la Knesset et le Musée d’Israël au printemps prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...