De super-héroïne à productrice : Gal Gadot dans un film consacré à Fidel Castro
Rechercher

De super-héroïne à productrice : Gal Gadot dans un film consacré à Fidel Castro

L'actrice israélienne s'est associée à Sue Kroll et à Jaron Varsano pour créer un thriller journalistique dont la trame se situe à Cuba dans 'My Dearest Fidel'

Gal Gadot au "92nd Street Y" le 1er octobre 2017 à New York. (Dia Dipasupil/Getty Images via JTA)
Gal Gadot au "92nd Street Y" le 1er octobre 2017 à New York. (Dia Dipasupil/Getty Images via JTA)

Gal Gadot échange son épée contre un stylo.

L’actrice israélienne devrait produire – et peut-être tenir un rôle principal – le film dramatique « My Dearest Fidel », dont l’intrigue se situe à Cuba.

Selon Variety, Gadot s’est associée à une ex-cadre de Warner Bros, Sue Kroll, et à son époux, Jaron Varsano, pour produire le film basé sur l’article de Peter Kornbluh écrit le 21 avril dans Politico, « My Dearest Fidel: A journalist’s secret liaison with Fidel Castro ». Kroll et Gadot avaient travaillé ensemble une première fois lors du blockbuster « Wonder Woman », sorti l’année dernière.

L’annonce de la collaboration est survenue au moment même où il a été rendu public que Warner Bros. avait acquis les droits exclusifs de l’histoire via la société de production de Kroll, Kroll & Kroll Co. Entertainment.

Selon le Hollywood Reporter, le co-créateur de Narcos, Chris Brancato, écrira l’adaptation à l’écran de l’article.

Le récit de l’article adapté au cinéma suit l’histoire vraie de la journaliste d’ABC Lisa Howard, née Dorothy Jean Guggenheim dans une famille juive de l’Ohio, et de la relation diplomatique « intime » nouée par cette dernière avec le leader de Cuba, Fidel Castro, qui avait « changé le cours de la guerre froide », selon l’article de Kornbluh.

La journaliste Lisa Howard dans les années 1950. (Domaine public via wikipedia)

Selon Deadline, « Howard était la toute première femme journaliste à plein temps d’ABC et la première femme à présenter sa propre émission d’information à la télévision ». Howard avait établi un canal top-secret entre Washington et la Havane au cours de trois voyages à Cuba pour aider à apaiser les relations entre les deux pays après la crise des missiles cubains, en 1962. Howard était décédée peu après d’une overdose d’anti-inflammatoires en 1965.

Tandis que différents médias ont évoqué la possibilité que Gadot tienne le rôle de Howard, l’actrice a omis toute référence directe à cette possibilité d’interprétation dans son communiqué. « Quand j’ai lu l’article de Peter, j’ai été enthousiasmée par ce récit passionnant de femme compliquée, fascinante, au milieu d’un drame réel, aux enjeux majeurs », a-t-elle expliqué.

« J’ai immédiatement su qu’il fallait que je m’implique au niveau créatif dans l’histoire de Lisa Howard, et je suis très excitée à l’idée de produire ce film avec Sue », a ajouté Gadot.

« My Dearest Fidel » sera le premier projet majeur de long-métrage depuis qu’elle a quitté la Warner-Bros. au mois de janvier et qu’elle a ouvert sa propre société de production en son nom propre au mois d’avril. La réalisatrice juive produit également un film de Bradley Cooper, « A Star is Born », et développe « The Six Billion Dollar Man » avec Mark Wahlberg.

Kroll a déclaré mercredi dans un communiqué : « Je suis très excitée d’amener cette histoire à la vie avec de formidables partenaires de création comme Gal, Jaron, Peter et Chris. C’est une histoire vraie remarquable, ancrée par une femme incroyable, qui donne lieu à une expérience cinématographique dramatique et passionnante ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...