Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Début du procès de l’auteur présumé de la pire attaque antisémite aux États-Unis

Ce procès, qui durera jusqu'en juillet, se tient dans un contexte de hausse du racisme et de l'antisémitisme aux États-Unis, qui ont atteint le niveau le plus haut depuis 30 ans

Les victimes de la fusillade de la synagogue "Tree of Life" de Pittsburgh, le 27 octobre 2018. (Crédit : Facebook/Google Maps/JTA Collage)
Les victimes de la fusillade de la synagogue "Tree of Life" de Pittsburgh, le 27 octobre 2018. (Crédit : Facebook/Google Maps/JTA Collage)

Le procès de l’auteur présumé d’une attaque en 2018 contre une synagogue de Pittsburgh, la plus meurtrière contre des Juifs dans l’histoire des États-Unis et pour laquelle il encourt la peine de mort, s’est ouvert mardi en pleine poussée d’actes antisémites dans ce pays.

La sélection du jury du tribunal fédéral de Pennsylvanie (nord-est) avait commencé le 24 avril pour une durée de quatre semaines et le procès a vraiment démarré mardi pour juger Robert Bowers, 50 ans, poursuivi pour 63 chefs d’accusation.

Ce routier blanc, qui plaide non coupable, est accusé notamment d’avoir perpétré 11 assassinats aggravés par la qualification d’acte antisémite.

Le 27 octobre 2018, il avait fait irruption dans la synagogue « Tree of Life » de Pittsburgh, armé de trois pistolets et d’un fusil d’assaut semi-automatique.

Criant « tous les Juifs doivent mourir », il avait ouvert le feu et tué 11 personnes, dont une fidèle de 97 ans, en pleine cérémonie de shabbat dans un quartier juif historique de Pittsburgh, commettant l’attaque la plus sanglante contre des Juifs aux États-Unis.

Avant cela, il avait posté des messages racistes, antisémites et hostiles aux étrangers immigrés sur un réseau social d’extrême droite.

Photo du permis de conduire de Robert Bowers, meurtrier présumé de la synagogue de Pittsburgh. (Crédit : Department of Transportation de Pennsylvanie)

Le président d’alors, le républicain Donald Trump, avait réclamé la peine de mort pour M. Bowers, une demande suivie par le ministère de la Justice et confirmée après le début du mandat du président démocrate Joe Biden le 20 janvier 2021.

Mais alors que le candidat Biden s’était engagé en 2020 à abolir la peine de mort à l’échelon national, ce procès ravive aux États-Unis les débats autour de ce châtiment suprême encore pratiqué dans nombre d’États américains.

Dès 2019, le procureur fédéral de Pittsburgh avait indiqué qu’il requerrait la peine de mort pour Robert Bowers, citant son « absence de remords » et « sa haine et son mépris » pour les Juifs.

Ce procès, qui devrait durer jusqu’en juillet selon la presse, se tient dans un contexte de poussée d’actes racistes et antisémites aux États-Unis, qui ont atteint le niveau le plus haut depuis 30 ans, d’après des statistiques de la police fédérale, le FBI, citées en avril par le Washington Post.

D’après l’organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme l’Anti Defamation League (ADL), le pays avait connu en 2021 un nombre record de 2 717 actes antisémites (agressions, attaques verbales, dégradations matérielles…), soit une augmentation de 34 % sur un an.

En 2022, cette association a dénombré 3 697 actes antisémites (+36 % sur un an), du jamais vu depuis 1979, selon le Washington Post.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.