Rechercher

Décès du docteur Jean-Bernard Lemmel, président du Consistoire régional d’Evian

L'homme a pris ses responsabilités au sein du Consistoire régional en 1994 et s’est impliqué dans la construction de la Clairière des Justes, en hommage aux Justes français

Jean-Bernard Lemmel s'exprime lors de l’hommage aux Justes de France, le 16 juillet 2017, à Thonon-les-Bains. (Crédit : Marc Escoubes / capture d’écran YouTube)
Jean-Bernard Lemmel s'exprime lors de l’hommage aux Justes de France, le 16 juillet 2017, à Thonon-les-Bains. (Crédit : Marc Escoubes / capture d’écran YouTube)

Jean-Bernard Lemmel, président du Consistoire régional Rhône-Alpes-Auvergne, est décédé ce 5 novembre, a rapporté le journal local Le Dauphiné. Il était âgé de 76 ans.

L’homme était également président de la communauté de Thonon-les-Bains, de l’Union rituelle de Lyon, et de l’Association française pour l’hommage aux Justes de France et aux Gardiens de la Vie.

Né en 1946 à Strasbourg, il a quitté la ville en 1968 pour Besançon. Il a rencontré durant ses études celle qui deviendrait sa femme et la mère de ses deux enfants, Danièle.

Médecin psychiatre et expert auprès des tribunaux, il est intervenu lors de procès. Il a travaillé au sein de l’hôpital psychiatrique de Thonon-les-Bains et de celui de Saint-Cyr au Mont d’Or, près de Lyon.

Jean-Bernard Lemmel a pris ses responsabilités au sein du Consistoire régional en 1994 et s’est vivement impliqué les années suivantes dans la construction de la Clairière des Justes, en hommage aux Justes parmi les nations français. Ce mémorial a ainsi été inauguré en 1997 à Thonon-les-Bains, aux abords du Lac Léman. S’y trouvent 70 arbres originaires des cinq continents, qui représentent les 70 nations évoquées par la Bible. Le mémorial national des Justes, œuvre du sculpteur Nicholas Moscovitz, a été érigé au centre de la clairière.

Chaque année, Jean-Bernard Lemmel participait, avec la mairie de Thonon, à l’organisation de l’hommage rendu sur le site.

Ses obsèques ont eu lieu lundi dernier. Il repose désormais au cimetière de Besançon, rue Anne Frank.

Elie Korchia, président du Consistoire central de France, a fait part sur Instagram de son « affliction tant sa personnalité était marquante et attachante ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...