Découverte à Jérusalem d’un sceau au nom d’un intendant royal du Premier Temple
Rechercher

Découverte à Jérusalem d’un sceau au nom d’un intendant royal du Premier Temple

Avec l'inscription "Appartenant à Adonias, intendant royal", un sceau en argile du 7e siècle avant l'ère commune a été retrouvé sous les fondations du mur Occidental

Amanda Borschel-Dan édite la rubrique « Le Monde Juif »

Un petit sceau du 7ème siècle dont l'inscription dit "Appartient à Adoniyahu, intendant royal" qui a été découvert dans le cadre du projet de tamisage de la Cité de David, dans la terre prélevée sous l'arche de Robinson (Crédit : Eliyahu Yanai/Autorisation : Cité de David)
Un petit sceau du 7ème siècle dont l'inscription dit "Appartient à Adoniyahu, intendant royal" qui a été découvert dans le cadre du projet de tamisage de la Cité de David, dans la terre prélevée sous l'arche de Robinson (Crédit : Eliyahu Yanai/Autorisation : Cité de David)

Un minuscule sceau en argile datant du 7e siècle avant l’ère commune et présentant l’inscription « appartient à Adoniyahu, intendant royal » a été découvert récemment lors du projet de tri entrepris dans la Cité de David.

Dans la terre extraite des fondations du mur Occidental sous l’arche de Robinson en 2013, un bénévole en service national à découvert il y a trois semaines, ce sceau d’un centimètre portant le nom ancien en hébreu d’un personnage mentionné à plusieurs reprises dans la bible, Adoniyahu – qui signifie littéralement : « Le seigneur est mon maître ».

Selon l’archéologue Eli Shukron, cette inscription est à la fois unique et « de la plus haute importance ». Le rôle de l’intendant royal (Asher al HaBayit), affirme-t-il, apparaît à plusieurs reprises dans la bible et est utilisé pour désigner le ministre de plus haut rang de la cour royale. Par exemple, le titre d’intendant royal renvoie, dans la Genèse, à la fonction la plus importante qu’avait occupée Joseph en Égypte.

Ce sceau en argile – ou bulle – était utilisé pendant la période du Premier Temple pour sceller d’importants documents, explique Shukron.

Au mois de mars, une autre bulle rare avait été présentée par la Cité de David, portant l’inscription « (Appartient) à Nathan-Melech, serviteur du roi » (LeNathan-Melech Eved HaMelech). Nathan-Melech est nommé dans deux livres des Rois en tant que responsable de la cour du roi Josué. Et au mois de février, une partie d’un autre sceau d’argile avait été retrouvée, qui semblait porter l’inscription « Appartient à Isaïe » (l’Yesha’yah[u]) et qui est probablement lié au prophète éponyme.

Cette inscription pourrait être liée à un mystère vieux de 150 ans : un tombeau creusé dans une grotte de roc datant du 7e siècle avant l’ère commune, qui comporte également l’inscription « Asher al HaBayit« .

Présentée aujourd’hui au British Museum, elle est constituée notamment d’un nom partiel se terminant par les trois mêmes lettres en hébreu que celles qui figurent sur la nouvelle bulle d’argile.

Un petit sceau du 7e siècle dont l’inscription dit « Appartient à Adonias, intendant royal » qui a été découvert dans le cadre du projet de tamisage de la Cité de David, dans la terre prélevée sous l’arche de Robinson (Crédit : Eliyahu Yanai/Autorisation : Cité de David)

Cette inscription figurant sur une stèle qui avait été sortie de terre par l’archéologue français Charles Clermont-Ganneau a fait l’objet de différents travaux universitaires depuis.

A l’origine, les spécialistes avaient estimé que ce tombeau était celui de l’intendant le plus célèbre, Shevna (connu également sous le nom de Shevaniyahu), qui est évoqué dans le livre 2 des Rois et dans le livre d’Isaïe comme intendant royal du roi Ezechias de Judée. Il avait été renvoyé de son service de manière très cruelle et est connu pour avoir taillé un tombeau dans la pierre.

Pendant des années, les experts ont tenté de lier la tombe de la vallée Kidron à cette figure biblique malgré le manque d’éléments permettant pleinement de l’identifier. La nouvelle inscription, Adoniyahu, qui date de la même période que le tombeau mystérieux, pourrait apporter un nouveau champ de recherche aux linguistes chargés de déchiffrer l’inscription funéraire.

« Si [cet intendant royal Adoniyahu] est lui-même celui qui est inhumé dans la grotte, nous l’ignorons », dit Shukron. « Quand nous parlons de la même période, la période du Premier Temple, le 7e siècle avant l’ère commune, la même zone géographique, Jérusalem », ajoute-t-il en haussant les épaules, estimant qu’il ne peut pour le moment que s’interroger.

Tenant le sceau dans la main, Shukron s’exclame que « 2 600 ans après, quand vous vous saisissez de cette bulle qui servait à sceller les courriers envoyés par le plus haut ministre du royaume il y a 2 600 ans, c’est un sentiment sidérant… Mon cœur bondit », ajoute-t-il.

Qui était Adoniyahu dans la bible ?

La bulle a été découverte par un bénévole qui effectuait son service national dans le cadre du projet de tri de la Cité de David, à Emek Tsurim, à Jérusalem.

« J’ai retourné un peu de terre dans le tamis et j’ai commencé à la nettoyer avec un peu d’eau. Et tout à coup, dans la poussière, j’ai vu un petit morceau d’argile de couleur noir », commente Batya Ofan.

« J’ai immédiatement compris que c’était une bulle et j’ai ressenti beaucoup, beaucoup d’excitation. Pour moi, tenir entre mes mains un objet fabriqué il y a 2 600 ans, datant de la période des rois de Judée, c’est tout simplement incroyable », s’exclame-t-il.

Le nom d’Adoniyahu apparaît plusieurs fois dans la bible, mais à des époques qui ne correspondent pas au 7e siècle avant l’ère commune – pendant lequel le sceau d’argile a été fabriqué.

Le projet de tri du mont du Temple à Emek Tzurim, sur le mont des Oliviers, près de la Vieille Ville de Jérusalem. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

L’Adoniyahu le plus célèbre apparaît environ 300 ans avant ce nouvel Adoniyahu. Il est le fils du roi David et de Haggith. Il porte les noms d’Adoniya et d’Adoniyahu.

Il y a également deux autres Adoniyahu notables dans la bible. L’un d’eux, un Lévite, apparaît pendant le règne de Josaphat (aux environs de 870-849 avant l’ère commune), qui est évoqué dans le livre des Chroniques. L’autre Adoniyahu est évoqué pendant la gouvernance de Néhémie, qui survient pendant la période perse du Second Temple, entre l’an 465 et l’an 424 avant l’ère commune.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...