Délai de 3 mois accordé pour un nouveau projet au mur Occidental
Rechercher

Délai de 3 mois accordé pour un nouveau projet au mur Occidental

La Cour suprême a aussi refusé de délivrer un ordre temporaire afin de permettre aux femmes d’utiliser des rouleaux de Torah sur le lieu saint

Les membres des Femmes du Mur, avec taliths et téfilins, pour les prières du Rosh Hodesh au mur Occidental, le 4 décembre 2013. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Les membres des Femmes du Mur, avec taliths et téfilins, pour les prières du Rosh Hodesh au mur Occidental, le 4 décembre 2013. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La Cour suprême d’Israël a donné au gouvernement trois mois supplémentaires pour présenter un projet juste pour la prière juive mixte au mur Occidental.

Le jugement de dimanche a également refusé la publication d’un ordre temporaire autorisant les femmes à utiliser des rouleaux de la Torah sur le site dans la section des femmes, en contravention des ordres du rabbin du mur Occidental, Shmuel Rabinowitz, a annoncé le site d’information Walla.

Dans un entretien publié lundi par Haaretz, le président de l’Agence juive, Natan Sharansky, une figure cruciale des négociations ayant mené à l’accord, a déclaré que la décision de rouvrir les discussions sur une section mixte au mur Occidental pourrait torpiller le projet.

Chaque mot de l’accord a été soigneusement négocié, a-t-il souligné, et faire des modifications majeures pourrait également « saper le niveau de confiance qui a été établi entre le Premier ministre et les dirigeants de la communauté juive mondiale ».

En mars, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nommé son directeur de cabinet, David Sharan, pour travailler sur ce qu’il a appelé dans un communiqué « plusieurs difficultés » du projet.

La déclaration a annoncé que Sharan « coordonnerait les discussions sur ce sujet avec les divers éléments » et présenterait des recommandations dans les 60 jours pour résoudre les difficultés.

Des rabbins réformés hommes et femmes prient ensemble à l'arche de Robinson, le site du mur Occidental qui devrait accueillir les futurs services égalitaires, à Jérusalem, le 25 février 2016. (Crédit : Y.R/Reform Movement)
Des rabbins réformés hommes et femmes prient ensemble à l’arche de Robinson, le site du mur Occidental qui devrait accueillir les futurs services égalitaires, à Jérusalem, le 25 février 2016. (Crédit : Y.R/Reform Movement)

L’accord annoncé fin janvier étend la section de prière non orthodoxe existante du mur Occidental et crée une entrée partagée avec la section orthodoxe principale au nord.

Les Femmes du mur, qui tiennent des offices féminins dans la section orthodoxe, devraient finalement s’établir dans la section non orthodoxe dans le cadre de l’accord, qui était initialement soutenu par les mouvements réformé et conservateur, le gouvernement israélien et la direction ultra-orthodoxe du mur.

Le mois dernier, Rabinowitz a retiré son soutien au projet et appelé les dirigeants des partis ultra-orthodoxes à introduire une législation pour annuler l’accord, ainsi que pour annuler un jugement d’une cour de district de 2013 autorisant les Femmes du mur à prier dans la section orthodoxe principale du mur.

Plusieurs dirigeants ultra-orthodoxes et le grand-rabbinat se sont ouvertement opposés au projet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...