Des Arabes israéliens qui pique-niquaient harcelés puis chassés par des soldats
Rechercher

Des Arabes israéliens qui pique-niquaient harcelés puis chassés par des soldats

"Vous n'êtes pas Israéliens, vous êtes arabes", ont déclaré des Israéliens à une famille en Cisjordanie ; des soldats ont accepté de la chasser des lieux sans raison

Des Israéliens harcèlent une famille palestinienne lors d'un pique-nique devant le village de Jibya en Cisjordanie le 6 février 2020. (Capture d'écran/YouTube)
Des Israéliens harcèlent une famille palestinienne lors d'un pique-nique devant le village de Jibya en Cisjordanie le 6 février 2020. (Capture d'écran/YouTube)

Un groupe de résidents d’implantations a été filmé samedi alors qu’elle harcelait une famille arabe israélienne qui pique-niquait en Cisjordanie, affirmant qu’elle n’avait pas le droit d’être là parce qu’ils était arabes. Des soldats israéliens, qui étaient sur place, ont ensuite accepté de les chasser des lieux sans raison.

Dans les images diffusées par Lubna Abed El Hadi, on voit plusieurs résidents d’implantation, dont un homme armé, s’approcher de la famille arabe israélienne. Elle déjeunait dans la nature aux abords du village de Jibya, au nord de Ramallah.

La zone ne relève de la juridiction d’aucune implantation voisine et est un espace public. Néanmoins, les Israéliens ont insisté sur le fait que la famille arabe israélienne n’avait pas le droit d’être là.

Lorsque la famille, comprenant une mère et son bébé, a refusé, les résidents d’implantation ont commencé à prendre leurs biens et à verser leur nourriture et leur boisson sur le feu de camp qu’ils avaient allumé.

On pouvait entendre l’un des résidents d’implantation dire à la famille : « Vous n’êtes pas des Israéliens. Vous êtes des Arabes ». « Nous vous avons fait une faveur en vous permettant de rester en Israël », a-t-il ajouté.

Les résidents d’implantation ont alors appelé des soldats israéliens présents sur les lieux en exigeant que la famille arabe soit évacuée.

Malgré le manque flagrant de justification, les soldats ont accédé à leur demande.

« Je ne veux pas avoir à utiliser trop de force. Vous ne pouvez pas être ici », a déclaré l’un des soldats à la famille.

La mère arabe israélienne a répondu : « Un Israélien n’a-t-il pas le droit d’être dans les montagnes du Carmel ? »

« Êtes-vous dans les montagnes du Carmel ? Vous n’avez pas le droit d’être ici… Sortez d’ici. Yalla », répondit le soldat.

Dans une déclaration publiée suite à l’incident, l’armée israélienne a déclaré qu’elle était déjà au courant de l’affaire et qu’elle était « traitée par des commandants ». « Le comportement des soldats dans l’incident fera l’objet d’une enquête ».

L’incident s’est produit près de l’avant-poste extrémiste illégal Havat Tzvi. La communauté est construite en partie sur des terres publiques et en partie sur des terres privées palestiniennes.

L’année dernière, deux frères palestiniens pique-niquaient à proximité lorsqu’ils ont été attaqués par des résidents de l’implantation d’Ateret qui les ont frappés avec des tiges de métal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...