Des bombes incendiaires ont endommagé une maison à Armon Hanatziv à Jérusalem
Rechercher

Des bombes incendiaires ont endommagé une maison à Armon Hanatziv à Jérusalem

La police a accru la sécurité autour de la ville, recherche les auteurs, et a mis en place un checkpoint à Jabel Mukaber voisin

Dégâts de feu sur une maison dans le quartier Armon Hanatziv de Jérusalem causée par une bombe incendiaire le 17 juin 2016. (Police israélienne)
Dégâts de feu sur une maison dans le quartier Armon Hanatziv de Jérusalem causée par une bombe incendiaire le 17 juin 2016. (Police israélienne)

La police a renforcé vendredi la sécurité autour de Jérusalem après que quatre bombes incendiaires aient été lancées la nuit dernière sur une maison dans le quartier Armon Hanatziv de la capitale.

Des dégâts ont été infligés à la maison située rue Meir Nakar.

Les policiers dépêchés sur les lieux pour rechercher des suspects ont arrêté quatre Palestiniens, résidents de la ville d’Hébron en Cisjordanie, sur des soupçons d’être entrés illégalement en Israël.

Une enquête a été ouverte sur l’incident et pour localiser les auteurs de l’attaque.

La police a également bloqué une artère principale dans le quartier arabe adjacent de Jabel Mukaber et mis en place un checkpoint « afin de permettre aux résidents de retourner à leur routine quotidienne ordinaire tout en se protégéant de malfaiteurs mettant des vies en danger, » a dit un porte-parole dans un communiqué .

Un barrage de police mis en place dans le quartier de Jabel Mukaber de Jérusalem-Est, le 17 juin 2016. (Police israélienne)
Un barrage de police mis en place dans le quartier de Jabel Mukaber de Jérusalem-Est, le 17 juin 2016. (Police israélienne)

Armon Hanatziv a été le théâtre de plusieurs attaques terroristes depuis que la vague de violence a éclaté en septembre dernier, dont une attaque mortelle au couteau dans un autobus public qui a couté la vie à trois personnes. Le mois dernier, deux femmes âgées ont été poignardées et légèrement blessées dans ce quartier de Jérusalem-Est.

Il y a quelques jours, un tribunal de Jérusalem a condamné Bilal Abu Ghanem qui réside à Jabel Mukaber sur trois chefs d’accusation pour assassinat et sept tentatives d’assassinat pour l’attentat terroriste en octobre dans l’autobus à Armon Hanatziv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...