Des candidats à la présidentielle américaine participeront à une conférence en Israël
Rechercher

Des candidats à la présidentielle américaine participeront à une conférence en Israël

Le forum qui se tiendra début novembre à Jérusalem discutera de la "politique économique, étrangère, de défense et culturelle"

Le candidat à l'investiture du parti républicain pour la presidentielle américaine Mike Huckabee prend la parole lors d'une conférence de presse à l'hôtel Waldorf Astoria de Jérusalem le 19 août 2015. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Le candidat à l'investiture du parti républicain pour la presidentielle américaine Mike Huckabee prend la parole lors d'une conférence de presse à l'hôtel Waldorf Astoria de Jérusalem le 19 août 2015. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Un certain nombre de candidats potentiels à la présidence américaine devraient se rendre en Israël le mois prochain pour une conférence sur la politique étrangère et la défense.
 
Les organisateurs affirment que plusieurs candidats ont déjà confirmé leur participation, tandis que d’autres envisagent actuellement de venir en Israël en personne ou en participant par vidéoconférence, mais ont refusé de fournir des détails.

Le premier Forum des candidats à la présidence à l’étranger, qui se tiendra à Jérusalem les 3 et 4 novembre, se concentrera sur « la politique économique, étrangère, de la défense et culturelle », selon un communiqué de presse.

Tous les candidats des deux grands partis ont été invités, mais puisque l’événement est organisé par des groupes politiquement conservateurs on s’attend à ce que la plupart des participants soient des républicains.

Le but de la conférence est de fournir aux candidats à la présidentielle une plate-forme internationale pour discuter de l’avenir de la politique étrangère américaine, des relations israélo-américaines, des menaces à la liberté religieuse et de la « civilisation commune » fondée sur la primauté du droit et de la liberté économique, selon les organisateurs.

« Les candidats à la présidentielle américaine auront une première occasion historique pour présenter leurs points de vue sur les enjeux de cette région du monde directement aux citoyens américains concernés visitant l’Etat d’Israël et aux amis des États-Unis en Israël, » ont-ils dit dans un communiqué de presse.

Les organisateurs ont indiqué que les participants seront également invités à s’exprimer sur la montée de l’antisémitisme en Europe et aux États-Unis, sur le sort des Chrétiens et le Moyen-Orient.

« Durant le 20e siècle, le leadership stratégique de l’Amérique dans la sécurité et la politique étrangère, commerciale, a affirmé notre civilisation commune fondée sur la primauté du droit – protéger la vie, la liberté et la propriété privée. Au sommet des leaders de Jérusalem qui mettra en valeur les candidats à la présidentielle, le prochain président américain sera en mesure de se prononcer sur les défis, les menaces et les opportunités du 21e siècle », a déclaré Joel Anand Samy, le co-fondateur et président su Sommet des leaders internationaux Sommet, un groupe de réflexion qui co-organise l’événement.

« Les présidents doivent être parfaitement informés sur la politique étrangère et la compréhension du Moyen-Orient et de la façon de gérer notre alliance stratégique avec Israël est un impératif pour les Etats-Unis », a déclaré Jerry Johnson, le président de National Religious Broadcasters, qui est également un co-organisateur du sommet.

« Il s’agit d’une formidable opportunité pour les candidats à la présidentielle pour présenter leurs capacités en matière de politique étrangère. »

Israël est une étape commune sur le sentier de la campagne électorale pour de nombreux candidats à la présidentielle.

Barack Obama y est venu avant d’avoir été élu en 2008, et son rival républicain de 2012 Mitt Romney s’y est rendu avant l’élection. Dans la course actuelle, qui est encore à ses débuts, seul l’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee est venu en Israël.

Les élections présidentielles américaines se tiendront le mardi 8 novembre 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...