Des Druzes libanais arrêtent un convoi de lance-roquettes du Hezbollah
Rechercher

Des Druzes libanais arrêtent un convoi de lance-roquettes du Hezbollah

Des villageois en colère à Chouya accusent le groupe terroriste de mettre en danger la vie des civils en tirant des projectiles près de zones civiles

Un soldat de l'armée libanaise se tient à côté d'un lance-roquettes placé sur une camionnette qui a été utilisée par le Hezbollah pour tirer des roquettes sur le nord d'Israël, dans le village de Chouya, au sud-est du pays, le 6 août 2021. (Crédit : AP/Mohammed Zaatari)
Un soldat de l'armée libanaise se tient à côté d'un lance-roquettes placé sur une camionnette qui a été utilisée par le Hezbollah pour tirer des roquettes sur le nord d'Israël, dans le village de Chouya, au sud-est du pays, le 6 août 2021. (Crédit : AP/Mohammed Zaatari)

Les résidents druzes d’un village du sud du Liban ont arrêté un convoi du Hezbollah transportant des lance-roquettes qui auraient été utilisés pour attaquer Israël vendredi, selon les médias.

Le groupe a arrêté un camion équipé de lance-roquettes multiples alors qu’il traversait le village de Chouya, dans le sud du Liban, selon des vidéos.

Le groupe de villageois en colère a accusé les membres du groupe terroriste de mettre en danger la vie des civils en lançant des projectiles à proximité de zones résidentielles.

L’armée libanaise est arrivée plus tard pour confisquer les lance-roquettes vus dans la vidéo et a déclaré avoir arrêté quatre suspects impliqués dans les tirs de roquettes. On ignore si des membres du Hezbollah ont été arrêtés, mais la vidéo montre un homme dans l’un des véhicules entouré par la foule.

Les médias suggèrent que les lance-roquettes montés sur le véhicule arrêté par les résidents de Chouya ont été utilisés dans l’attaque précédente, car certains des barils semblaient vides.

Le Hezbollah a reconnu que le camion a été arrêté après que le groupe a mené l’attaque, mais a affirmé que les roquettes ont été tirées loin des zones résidentielles pour assurer la sécurité des civils.

Près de 20 roquettes ont été tirées sur les hauteurs du Golan et de la Galilée depuis le Liban vendredi matin, ont déclaré Tsahal et le Hezbollah.

L’armée israélienne a déclaré que 10 projectiles ont été interceptés par le système de défense antimissile du dôme de fer et que six d’entre eux ont atterri à découvert autour du mont Dov. Trois autres roquettes n’ont pas réussi à franchir la frontière et ont atterri en territoire libanais, selon l’armée.

Le groupe terroriste du Hezbollah, soutenu par l’Iran, a confirmé être à l’origine de cette attaque vendredi. Il a ajouté qu’elle était venue en riposte à de récentes frappes aériennes israéliennes au Liban.

« En réponse aux raids aériens israéliens, la Résistance islamique a bombardé un territoire près des positions des forces d’occupation israéliennes dans la région des fermes de Chebaa », a déclaré le groupe dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...