Des enfants de Gaza jouent à poignarder et à tuer des Israéliens
Rechercher

Des enfants de Gaza jouent à poignarder et à tuer des Israéliens

De jeunes enfants brandissant de faux couteaux et de fausses armes jouent des scènes violentes dans une pièce diffusée par la télévision du Hamas

De jeunes enfants palestiniens participaient cette semaine à un festival dans la bande de Gaza : ils portaient des treillis militaires et brandissaient des jouets en forme de couteaux et d’armes automatiques en jouant une pièce de théâtre simulant des violences contre les Israéliens.

L’évènement a été diffusé sur une chaîne de télévision du Hamas dédiée à la culture, disponible à Gaza et en Cisjordanie, selon la Deuxième chaîne.

Un court extrait de la pièce diffusé mardi sur la Deuxième chaîne montre une petite fille armée d’un couteau tentant de libérer un détenu palestinien d’une prison israélienne en poignardant les gardes. Elle est touchée par un tir et tombe au sol parmi les pleurs et les cris du public. D’autres petites filles s’approchent ensuite et pleurent sur son « corps ».

« Ne soyez pas en colère après elle, dit une voix dans un haut-parleur. Elle est votre sang, votre chair et votre honneur. »

Des petites garçons palestiniens jouent avec de fausses armes dans une pièce de théâtre jouée à Gaza dans le cadre du Festival de Palestine pour les enfants et l'éducation, en avril 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Des petites garçons palestiniens jouent avec de fausses armes dans une pièce de théâtre jouée à Gaza dans le cadre du Festival de Palestine pour les enfants et l’éducation, en avril 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Dans la scène suivante, un petit garçon habillé comme un sniper palestinien masqué tire sur un soldat et libère un prisonnier d’Israël.

« Réjouissez-vous ! Le sniper est arrivé ! », joue l’allègre musique pendant la scène.

La pièce a été jouée à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, dans le cadre du Festival de Palestine pour les enfants et l’éducation.

Ofir Gendelman, porte-parole pour les médias arabes du bureau du Premier ministre, a comparé la pièce à la propagande de l’Etat islamique.

« Quand des Palestiniens envoient leurs enfants jouer dans cette pièce d’école, il n’est pas étonnant que leurs enfants commettent des attaques quand ils grandissent », a tweeté Gendelman.

Des portraits négatifs des juifs et des Israéliens dans les médias palestiniens officiels et les livres scolaires sont depuis longtemps une préoccupation des officiels israéliens, qui affirment que ce contenu correspond à de l’incitation [à la violence].

Les politiciens israéliens ont demandé que l’Autorité palestinienne réprime les rhétoriques anti-israéliennes et antisémites dans les programmes officiels, affirmant qu’elles ont inspiré beaucoup de jeunes Palestiniens à mener des attaques contre des Israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...