Des enfants d’une colonie de vacances de l’AP brûlent des photos de Trump
Rechercher

Des enfants d’une colonie de vacances de l’AP brûlent des photos de Trump

Dans une vidéo publiée par l'Autorité palestinienne, des animateurs aident des enfants à déchirer et brûler les photos par protestation contre le plan économique américain

Des enfants d'une colonie de vacances palestinienne déchirent des photos du drapeau américain et du président Donald Trump, tandis qu'un animateur les brûle, dans une vidéo publiée sur Facebook par le Conseil supérieur de la jeunesse et du sport de l'Autorité palestinienne, le 3 juillet 2019.
Des enfants d'une colonie de vacances palestinienne déchirent des photos du drapeau américain et du président Donald Trump, tandis qu'un animateur les brûle, dans une vidéo publiée sur Facebook par le Conseil supérieur de la jeunesse et du sport de l'Autorité palestinienne, le 3 juillet 2019.

Les employés d’une colonie de vacances palestinienne de Cisjordanie destinée aux enfants handicapés ont aidé les enfants à déchirer et brûler des photos du président américain Donald Trump et des images du drapeau américain.

Une vidéo publiée mercredi sur la page Facebook du Conseil supérieur de la jeunesse et des sports de l’Autorité palestinienne, qui a été traduite par le groupe de surveillance, Middle East Media Research Institute (MEMRI), basé à Washington, montre des animateurs et éducateurs brûler les photos et un garçon tenir des propos anti américains.

« Hier, c’était notre dernier jour de colonie, et nous avons un peu parlé du « Deal du siècle », dit un jeune garçon présenté comme Yaman, dans la vidéo filmée dans la ville palestinienne de Tulkarem. « En tant qu’enfant palestinien, je — ainsi que tous les autres enfants de Palestine — rejette toute forme d’accord ».

Le directeur du centre, Ihsan Hattab, a déclaré que « l’objectif général de la colonie de vacances est de dispenser une éducation patriotique ».

L’incident reflète le rejet officiel des Palestiniens des projets économiques d’un montant total de 50 milliards de dollars proposés par les Américains lors de la conférence de Bahreïn la semaine dernière. Les Palestiniens estiment que c’est une solution politique qui est nécessaire plutôt que des pots-de-vin économiques.

Les dirigeants israéliens se plaignent depuis longtemps que la politique palestinienne consiste à endoctriner les enfants palestiniens contre Israël.

En mai, l’Union européenne a annoncé qu’elle réalisera un examen des nouveaux manuels scolaires palestiniens après qu’une enquête a révélé qu’ils étaient plus radicaux que par le passé, contenaient des éléments provocants et rejetaient la paix avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...