Rechercher

Des frappes attribuées à Israël ont visé le centre de la Syrie ; 2 soldats tués

La zone ciblée abrite des sites militaires utilisés par le régime de Bachar al-Assad ainsi que des groupes soutenus par l'Iran, y compris le Hezbollah

Image partagée par les médias syriens est censée montrer les conséquences d'une frappe aérienne israélienne sur la base aérienne de Shayrat, au sud de la ville de Homs, le 13 novembre 2022. (Réseaus sociaux ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Image partagée par les médias syriens est censée montrer les conséquences d'une frappe aérienne israélienne sur la base aérienne de Shayrat, au sud de la ville de Homs, le 13 novembre 2022. (Réseaus sociaux ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Des frappes attribuées à Israël ont visé dimanche soir des sites de la province de Homs, dans le centre de la Syrie, notamment la base aérienne d’Al-Chaayrate, tuant deux soldats, ont rapporté les médias d’État syriens.

Selon une source militaire citée par l’agence officielle Sana, les frappes ont atteint « l’aéroport militaire d’Al-Chaayrate », tuant deux soldats et en blessant trois.

Les défenses aériennes syriennes « ont intercepté des cibles hostiles au-dessus de la province de Homs », a indiqué Sana.

La télévision d’Etat syrienne a diffusé des images montrant les systèmes de défense aérienne interceptant des « missiles d’une agression israélienne ».

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne, a signalé des explosions dans la zone de la base aérienne d’Al-Chaayrate contrôlée par le régime, affirmant que quatre missiles avaient été tirés.

Cette zone abrite des sites militaires utilisés par le régime du président syrien Bachar al-Assad ainsi que des groupes soutenus par l’Iran, y compris le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Israël a mené des centaines de frappes aériennes sur le territoire syrien depuis que la guerre civile y a éclaté en 2011, ciblant des positions gouvernementales ainsi que des forces alliées soutenues par l’Iran et des combattants du Hezbollah.

Israël commente rarement les frappes qu’il mène sur la Syrie, mais a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne permettrait pas à son ennemi juré, l’Iran, de s’y implanter.

Des frappes israéliennes visant la base d’Al-Chaayrate le 8 novembre 2021 ont blessé deux soldats du régime syrien, selon les médias d’État syriens.

Fin octobre, quatre combattants pro-iraniens ont été tués lors de frappes israéliennes sur plusieurs positions près de Damas, avait indiqué l’OSDH, qui s’appuie sur un vaste réseau de sources en Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...