Des images d’un drone iranien montrent les dégats sur le MV Helios Ray
Rechercher

Des images d’un drone iranien montrent les dégats sur le MV Helios Ray

Netanyahu avait accusé Téhéran de l'explosion ; un responsable iranien, qui a fourni les images à la télévision iranienne, nie toute implication de la République islamique

Des images capturées par un drone iranien montrant un bateau de fret israélien après qu’il a été frappé par une mystérieuse explosion ont été diffusées par la chaîne al-Mayadeen dimanche.

Le MV Helios Ray, un bateau israélien transportant des véhicules, effectuait le trajet entre la ville saoudienne de Dammam et Singapour, au moment de l’explosion survenue à bord le 26 février au large du sultanat d’Oman. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé l’Iran d’avoir délibérément ciblé le navire battant pavillon des Bahamas. L’Iran a rejeté ces accusations.

Dans une courte vidéo diffusée par la chaîne, une caméra aéroportée montre des trous sur le flanc du bateau, au-dessus de la ligne de flottaison.

Un responsable iranien, qui a fourni les images, a déclaré à al-Mayadeen que des « éléments à l’intérieur du bateau ont causé ces trous ».

Le responsable, qui n’a pas été nommé dans ce reportage, a déclaré que l’Iran n’avait « aucune raison de mener une opération contre un cargo israélien, spécialement à quelques semaines des élections », en référence au scrutin israélien du 23 mars.

Il a accusé Netanyahu de créer une situation sécuritaire en raison de la « situation électorale fragile et afin de continuer à mettre en œuvre les politiques de la précédente administration américaine sous Donald Trump.

« Les affirmations de Netanyahu selon lesquelles l’Iran a ciblé le bateau à la veille des élections éveille des soupçons », a dit le responsable. Il a suggéré qu’Israël craint des changements régionaux sous la nouvelle administration Biden à la Maison Blanche et face à ce qu’il a décrit comme « le déclin » de la puissance de l’Arabie saoudite.

L’explosion aurait causé deux trous à bâbord du navire et deux à tribord, juste au-dessus de la ligne de flottaison.

L’incident n’est pas sans rappeler l’été 2019, lorsque l’armée américaine a accusé l’Iran d’une série d’attaque sur des pétroliers dans le Golfe persique. La Marine avait allégué que l’Iran avait utilisé des mines de patelles – conçues pour être fixées magnétiquement à la coque d’un navire – pour frapper certains des navires. L’Iran a nié tout rôle dans les agressions présumées.

Les tensions entre l’Iran et l’Occident se sont intensifiées ces dernières semaines alors que l’Iran a accéléré son programme nucléaire afin de faire pression sur les Etats-Unis pour qu’ils lèvent les sanctions prévues par l’accord de 2015 signé avec les puissances mondiales. L’accord se trouve actuellement dans une impasse car chaque partie estime que c’est à l’autre de faire le premier pas vers l’accord que Trump a quitté il y a presque trois ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...