Des Israéliens à nouveau détenus et interdits d’entrée en Russie
Rechercher

Des Israéliens à nouveau détenus et interdits d’entrée en Russie

Les autorités auraient retenu cinq passagers dans une pièce sans eau ni accès à des sanitaires pendant six heures, avant de les renvoyer en Israël

Illustration : Des passagers à l'aéroport international Sheremetyevo de Moscou, Russie, le 27 juin 2013. (Crédit : Sergei Grits/AP)
Illustration : Des passagers à l'aéroport international Sheremetyevo de Moscou, Russie, le 27 juin 2013. (Crédit : Sergei Grits/AP)

Cinq Israéliens ont été détenus pendant six heures à leur arrivée à l’aéroport de Moscou, avant de regagner Israël mercredi. C’est le deuxième incident de ce genre en moins d’une semaine.

Les autorités russes ont placé les Israéliens dans une pièce verrouillée pendant plusieurs heures, sans leurs passeports, sans eau ni accès à des sanitaires, selon le témoignage de l’une des passagers au site Ynet. Ce n’est qu’après que l’un de passagers détenus s’est plaint qu’ils ont reçu une petite bouteille d’eau à partager.

« C’est une honte pour l’État d’Israël que ses citoyens soient traités de la sorte », a-t-elle dénoncé. « C’est déjà assez grave qu’ils ne nous aient pas laissé entrer en Russie, mais nous enfermer pendant six heures, sans eau, sans toilettes et sans contact avec l’extérieur ? ».

Elle a déclaré que les autorités les ont pris en photo, on fait des prélèvements ADN et pris leurs empreintes après un vol à bord de la compagnie Aeroflot.

Vendredi dernier, un incident similaire s’est produit. Dix ressortissants israéliens ont été interdits d’entrée en Russie dans la journée de vendredi, soit vingt-quatre heures après la libération de Naama Issachar, une jeune Israélo-américaine qui était détenue en Russie pour trafic de drogue (9 grammes de cannabiso nt été retrouvés, une peine d’un mois est normalement requise) et qui a été graciée puis libérée de prison au cours d’une visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le ministère des Affaires étrangères a cité les autorités russes en charge des frontières qui ont fait savoir que les Israéliens « ne sont pas parvenus à expliquer les raisons de leur arrivée en Russie », selon le site d’information.

Ces derniers mois, la Russie a arrêté de manière répétée des Israéliens, les empêchant d’entrer sur le territoire – une mesure de rétorsion, ont clamé des sources, contre l’interdiction d’entrée au sein de l’État juif de centaines de voyageurs en provenance de Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...