Des Juifs américains manifestent contre la politique migratoire américaine
Rechercher

Des Juifs américains manifestent contre la politique migratoire américaine

Des dizaines de personnes auraient été arrêtées à New York ; des rassemblements ont eu lieu dans tout le pays

Protestations de Juifs contre Amazon dans l'une de ses boutiques physiques à New York, le 11 août 2019. La banderole cite un passage du livre des Lamentations. (Capture écran vidéo Facebook via JTA)
Protestations de Juifs contre Amazon dans l'une de ses boutiques physiques à New York, le 11 août 2019. La banderole cite un passage du livre des Lamentations. (Capture écran vidéo Facebook via JTA)

Des Juifs ont manifesté aux quatre coins des États-Unis dimanche dans une série de rassemblements coordonnés visant à dénoncer la politique migratoire américaine du président Donald Trump.

Les manifestations, qui appelaient à la fin de la détention de migrants et demandeurs d’asile et de la séparation des familles à la frontière mexicaine, ont eu lieu le jour de Tisha BeAv, la fête juive commémorant notamment la destruction des deux temples de Jérusalem.

« Des enfants dans des cages. Des communautés menacées d’expulsion. Des réfugiés renvoyés. Des musulmans interdits de territoire. Une haine insensée perpétrée par les agences gouvernementales. La création de crises humanitaires. Des gens déshumanisés. Le tout motivé par le racisme et la xénophobie », a accusé dans un communiqué sur son site web l’organisation T’ruah: The Rabbinic Call for Human Rights (Appel rabbinique pour les droits humains), appelant à « des veillées et des manifestations devant les bureaux [des services d’immigration] de l’Immigration Customs Enforcement (ICE) dans tout le pays ».

« Le jour de Tisha BeAv, les Juifs pleurent la destruction du Temple sacré à Jérusalem et le massacre de milliers d’innocents. L’année dernière, nous avons commémoré le tourment d’immigrants et réfugiés innocents. Tragiquement, nous avons encore plus de raisons de nous lamenter aujourd’hui », déplore l’organisation.

T’ruah s’est associé pour cela à Bend the Arc, J Street, l’Hebrew Immigrant Aid Society (HIAS), le National Council of Jewish Women, Torah Trumps Hate et le centre d’actions religieuses du judaïsme réformer afin de mobiliser le plus de gens dans le pays.

À New York, des dizaines de personnes ont été interpelées devant un magasin Amazon alors qu’elles protestaient contre les liens du site Amazon avec les services d’immigration de l’ICE, a rapporté Gizmodo. Un participant estime que 250 Juifs environ ont été arrêtés dans le pays.

« Nous prions avec nos pieds, devant @amazon dans le centre de Manhattan, lisant l’Eicha et des mots de familles immigrées incarcérées et appelant Amazon à cesser de permettre la cruauté de l’ICE », a ainsi tweeté Naomi Dann, faisant référence au livre des Lamentations, traditionnellement lu à Tisha BeAv.

D’après des manifestants, qui rapportaient en direct sur Twitter les manifestations avec le mot-dièse #JewsAgainstICE (les Juifs contre l’ICE), 40 personnes environ ont été arrêtées à New York et risquent de comparaître devant un tribunal pendant Rosh Hashana.

Être une féministe juive signifie « commémorer l’un des jours les plus sombres du calendrier juif en appelant l’administration Trump à mettre un terme aux politiques inhumaines visant les immigrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile », a écrit sur Facebook Sheila Katz, directrice du National Council of Jewish Women. « Cela signifie réfléchir aux tragédies qui ont traversé l’histoire des Juifs et reconnaître que notre communauté a la responsabilité d’accueillir l’étranger ».

Des événements ont eu lieu aux quatre coins des États-Unis, notamment dans le Michigan ; à Austin, au Texas; à Baltimore, en Floride ; à Los Angeles et à Boston.

Des centaines de juifs se sont réunis sur la place Lafayette à Washington et scandé « fermez les camps », a rapporté le Washington Post.

C’est la deuxième année de suite que des Juifs américains ont manifesté leur soutien aux immigrants le jour de Tisha BeAv. Leurs actions ne se limitent pas à cette journée, un nouveau mouvement appelé Never Again Action (Plus jamais) organise régulièrement des événements dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...